PR MOUSTAPHA SOURANG, PRESIDENT DE LA CNRF «IL N’YA QUE 150000 TITRES FONCIERS AU SENEGAL»

terrains de Keur MassarLitige Foncier  fondation3 corniche_construction Foncier Gestion foncière au Sénégal Litige-foncier-Bambilor_3 expropriation_fonciereSur une population de 13 millions d’habitants, seuls 150 mille titres fonciers ont été relevés au Sénégal. L’annonce a été faite hier, mercredi 19 novembre par le professeur Moustapha Sourang, président de la commission nationale de réforme foncière. Il s’exprimait lors de l’atelier de lancement du processus de réforme foncière.

Sur une population de 13 millions d’habitants, il n’y a que 150 mille titres fonciers relevés. La révélation est du professeur Moustapha Sourang, président de la commission nationale de réforme foncière (Cnrf). Il s’exprimait hier, mercredi 19 novembre lors de l’atelier national de lancement du processus de réforme foncière. «L’émergence ne peut se faire que si  95% des réserves foncières de ce pays sont hors du commerce juridique. Sur 13 millions d’habitants, il ya que 150 mille foncier», a-t-il fait savoir.
Par ailleurs, l’ancien ministre de l’Education nationale, a laissé entendre que  dans la loi sur le domaine national la  terre n’appartient ni à l’Etat, ni aux particuliers. Elle est dit-t-il, dans tous les pays, un bien économique.
«Il faut bien donc concilier la possibilité de faire de la terre un bien économique que les sénégalais peuvent valoriser et fructifier. L’agriculture familiale également doit être appuyée et encouragée», a indiqué le professeur Sourang. Et d’ajouter : «l’émergence ne peut se faire si 95% des réserves foncières de ce pays sont hors du commerce juridique».
Partant du constat que la terre est l’objet de beaucoup de contentieux (60% des contentieux devant les tribunaux concernent  le foncier), il estime qu’il  faudrait donc mettre en place un dispositif qui permettrait de sécuriser les transactions de les rendre prévisibles afin que chacun sache à l’avance  quelle est l’étendue de ses droits.
Ndeye Aminata CISSE

 

In the Spotlight

USA: Génocide par prescriptions médicales

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Introduction : Aux États-Unis, la classe ouvrière blanche a été décimée par une épidémie de « décès prématurés » – un terme neutre pour masquer la baisse de l’espérance de vie dans ce segment démographique historiquement important. Il [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*