Presentation Du Rapport De La Cena Sur La Refonte Du Fichier Electoral Pouvoir Et Opposition, En Litige Sur 4 Points

doudou-ndir-cenaLa Commission électorale nationale autonome (Cena) a présenté au ministre de l’Intérieur hier, vendredi 21 octobre, le rapport de la Commission technique de revue du code électoral. Le président de la Commission en question Amath Fall est revenu sur les douze points qui constituaient le dialogue entre les différents acteurs, les partis politiques, la société civile et les partenaires. Parmi les douze points, quatre points litigieux ont attiré l’attention des observateurs.

Le rapport général 2016 de la Commission technique de revue du code électoral a été remis hier, vendredi 21 octobre, au ministre de l’Intérieur par la Commission électorale nationale autonome (Cena). Cela fait suite à la refonte du fichier électoral. La mise en place de la commission a entrainé une concertation exclusive et âprement discutée entre les experts électoraux, les membres de la société civile, les partis politiques, les membres du Conseil économique, social et environnemental (Cese) et les différents partenaires.

Selon le président de Commission technique, huit points d’accord ont été trouvés sur les douze existants. Parmi ces points, on peut citer la fusion de la carte d’électeur et de la carte d’identité, le vote des militaires le même jour du scrutin, la parité, la révision de la carte électorale, le bulletin unique, le mode du scrutin aux législatives, le processus électoral. Par contre, quatre points litigieux opposent les différents acteurs dont les plus saillants sont la refonte du fichier électoral et l’augmentation du nombre de députés à l’Assemblée nationale. Et cela en plus de deux autres points de réserve.

Le président de la commission technique a tenu à rassurer que les concertations vont continuer. Il a invité les parties prenantes à ne pas interrompre le fil du dialogue afin de parfaire le code électoral qui est un défi majeur pour notre pays. En recevant le rapport, le ministre de l’intérieur a réitéré pour sa part l’appel au dialogue entre les différentes parties prenantes. Pour info, le rapport sera transmis au président de la République dans les plus brefs délais pour arbitrage.

L’OPPOSITION FUSTIGE LE COMPORTEMENT DU MINISTRE DE L’INTERIEUR

Interrogé, le vice-président de Rewmi en l’occurrence, Déthié Fall, a balayé les allégations du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, quand il dit que ce rapport relève d’un consensus qui garantit l’objectivité. « Le problème de l’opposition commence d’abord par le maintien du ministre comme organisateur des élections », dira-t-il donc avant d’ajouter : «Nous avons montré carrément que nous ne sommes pas d’accord mais les autorités du ministère s’entêtent et maintiennent leur position. L’autre point, c’est l’augmentation du nombre de députés à l’Assemblée nationale, sous prétexte qu’on veut donner des députés à la diaspora. Sur cette question aussi, l’opposition est très claire. si on veut intégrer les députés de la diaspora, il faut les prendre parmi les 150 députés que compte l’Assemblée nationale», a dit sans fioritures Déthié Fall.

sudonline.sn

In the Spotlight

JAMRA et DARUL KHURANN réclament un Référendum pour la peine de mort

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

A l’occasion de la Présidentielle américaine du 08 novembre 2016 (Trump/Clinton), trois Etats avaient saisi l’occasion pour organiser des consultations, afin de permettre à leurs administrés de se prononcer démocratiquement sur l’opportunité du rétablissement de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*