PRESSE-REVUE :Les allégations de trafic de drogue à la police toujours à la Une

L’enquête exigée par le chef de l’Etat sur l’affaire de trafic de drogue dans la police et le passage de témoin à l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), au coeur de ce scandale, sont largement relayés par les journaux, vendredi.Le président Macky Sall exige que lui soient communiqués dans les meilleurs délais les résultats de l’enquête de l’Inspection des services de sécurité sur les accusations de trafic de drogue visant le directeur général de la police nationale, Abdoulaye Niang. quotidien

“Le chef de l’Etat a exigé que les résultats de l’enquête diligentée par l’Inspection des services de sécurité lui soient communiqués dans les meilleurs délais, afin que les mesures appropriées soient prises”, rapporte le communiqué du conseil des ministres tenu jeudi. “Le ministre de l’Intérieur a fait au conseil une communication, pour faire le point sur les allégations portées contre le directeur général de la police [nationale] et publiées dans la presse”, ajoute la même source. Le communiqué citant Pathé Seck rappelle que “des enquêtes sont en cours pour faire toute la lumière sur cette affaire”. ‘’Ca s’emballe, Macky Sall met la pression’’, estime Le Populaire qui relève que le chef de l’Etat ‘’veut les résultats de l’enquête dans les plus brefs délais’’.

Dans les colonnes du journal, le commissaire Cheikhna Keïta, à l’origine du rapport accusateur, affirme : ‘’je n’ai aucun problème, si mes chefs jugent que je dois répondre de quelque chose, je vais répondre’’. Le commissaire Keïta, qui a passé le témoin à son successeur à la tête de l’OCRTIS, jeudi, a reçu une demande d’explication, selon L’Observateur. Soulignant que le chef de l’Etat a exigé ‘’les résultats de l’enquête dans les meilleurs délais’’, le journal du Groupe Futurs Médias (GFM) remonte ‘’aux origines d’un duel fratricide’’ entre Cheikhna Keïta et Abdoulaye Niang, Directeur général de la Police.

L’Observarteur écrit : ‘’Le directeur général de la police nationale, Abdoulaye et le désormais ex-patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), entretiennent des relations exécrables depuis longtemps. Keïta n’a pas digéré que Niang s’oppose avec véhémence à sa nomination à la tête de l’OCRTIS pour le remplacer’’. Selon Walfadjri, ‘’Macky Sall réclame des têtes à couper’’ dans l’affaire du trafic de drogue qui secoue la hiérarchie policière. Le journal estime que cette affaire ‘’qui souille les plus hautes autorités de la police nationale est partie pour être le scandale de l’été au Sénégal’’.

Pour Sud Quotidien, le chef de l’Etat ‘’piaffe d’impatience’’. Un président de la République qui a piqué ‘’une colère noire en Conseil des ministres ‘’, selon le journal L’As qui assure que des ‘’têtes vont tomber’’. Le quotidien note également que l’ancien DG de l’OCRTIS ‘’a été insulté et traité de voleur par ses collègues’’. Le journal Le Quotidien qui avait révélé cette affaire fait état ‘’des préoccupations’’ du département d’Etat américain, soulignant qu’il s’agit ‘’d’un langage diplomatique pour demander des explications’’. Dans son billet ‘’La tasse au quotidien’’ intitulé ‘’Ocre-triste’’, le journal écrit : ‘’L’odeur de la drogue qui a envahi la Place Washington a atterri au département d’Etat américain. Washington se bouche le nez et veut que Macky Sall mette la lumière sur cette obscure affaire’’.

Le quotidien Enquête plonge au cœur de cette ‘’affaire (aux) mille zones d’ombre’’. Selon Enquête, dans cette affaire, l’actuel patron de la police apparaît sous les traits d’un ‘’méchant’’ et l’ex-chef de l’OCRTIS comme le +bon samaritain+ qui charge la citadelle pour y déloger le mal’’. ‘’Mais, relève le journal, les choses ne sont pas si linéaires. Et ce dossier fort complexe qui a secoué jusque dans ses fondements la police, n’a sans doute pas fini de livrer ses secrets’’. OID/AD

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*