Procès Barhélémy Dias/Ndiaga Diouf: les présumés nervis du PDS rejettent en bloc les accusations

Cités dans les rixes ayant conduit à la mort de Ndiaga Diouf le 22 décembre 2011, les éléments de la Sécurité du Parti démocratique sénégalais (Pds) nient s’être rendus au niveau de la mairie de Barthélémy Dias pour la saccager.

Même sils reconnaissent s’être rendus au niveau de cette mairie, ils ont déclaré à la barre l’avoir fait de leur propre chef, sans aucune instruction du Pds. Et précisent-ils, leur déplacement le jour des faits était motivé par leur désir de s’entretenir avec l’édile de la commune.

Ces événements avaient débouché sur la mort de Ndiaga Diouf tué d’une balle. Mort imputée à Barthélémy Dias, ce qui lui avait valu un séjour en prison, avant de bénéficier d’une liberté provisoire.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*