Procès de Karim Wade : L’ Etat du Sénégal réclame 200 milliards de FCFA à Wade-fils

Karim Wade à son arrivée le 31 juillet 2014 au tribunal à Dakar | AFP
Karim Wade à son arrivée le 31 juillet 2014 au tribunal à Dakar | AFP
Karim Wade à son arrivée le 31 juillet 2014 au tribunal à Dakar | AFP

Me Moussa Félix Sow a demandé ce lundi, au nom de l’Etat du Sénégal 200 milliards de FCFA de dommages et intérêts. C’est à l’ouverture des plaidoiries dans le procès du fils de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade.

 
Moussa Félix Sow, qui a introduit les plaidoiries, a rappelé la patrimonialisation de l’État durant les années Wade avec une corruption devenue systémique. A l’en croire, ce procès n’est que la partie visible de l’iceberg. L’ancien bâtonnier de l’ordre des avocats accuse l’ancien ministre d’avoir tissé une véritable toile d’araignée. Et de préciser qu’il n’y a pas d’acharnement car tous les subterfuges ont été déjoués de même que les tentatives de diabolisation de la CREI et de son président.
 
Simon Ndiaye du Barreau de Paris de dire que ce qui est en jeu dans le procès, c’est la fin de l’impunité. Et Karim Wade vient de rater un rendez-vous important avec les Sénégalais. Il a manqué une obligation morale et politique, celle de rendre compte, a dit Me Ndiaye, soutenant qu’il s’est emmuré dans le silence parce qu’il a vu que les preuves étaient accablantes.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*