Processus électoral : Saidou Nourou Ba, un choix consensuel, selon Aly Ngouille Ndiaye

Le ministre de l’Intérieure, Aly Ngouille Ndiaye, a affirmé mardi que le choix porté sur l’ancien ambassadeur Saidou Nourou Ba pour piloter le cadre de concertation sur le processus électoral est le “résultat d’un consensus’’ de tous les acteurs politiques.

‘’Nous avons choisi l’ambassadeur Saidou Nourou Ba et je pense que c’est un choix unanimement approuvé par la majorité qui n’avait pas de proposition et naturellement par l’opposition ainsi que les non alignés’’, a-t-il déclaré.

 

Aly Ngouille Ndiaye a fait cette précision à l’occasion de la cérémonie d’installation du président du Cadre de concertation sur le processus électoral qui a regroupé les acteurs politiques et de la société civile.Retour ligne manuel Retour ligne manuel

Selon le ministre de l’Intérieur, la mission assignée à cette nouvelle entité consiste à trouver, dans un délai relativement court, un consensus sur huit points de discussion qui aboutiront à des conclusions qui seront remises au chef de l’Etat, Macky Sall, en perspective de la tenue des élections de 2019.

Prenant la parole à la suite du ministre de l’Intérieur, l’ambassadeur Saidou Nourou Ba a indiqué que l’objectif principal du Cadre de concertation est de “poser les jalons pour des élections libres, crédibles et transparentes dans le respect de la pluralité des opinions et de la dignité de chacun’’.

‘’Si nous partageons tout cela entre patriotes, nous ferons sûrement tous cap vers cet objectif (…) et en patriotes responsables et engagés que vous êtes, vous pouvez relever les défis par des consensus à bâtir autour de l’essentiel’’, a-t-il déclaré à l’assistance.

Il a également lancé un appel aux autres acteurs politiques non encore impliqués dans ce processus, à y adhérer car étant persuadé qu’ils ’’partageant’’ certainement les mêmes objectifs.

Il a par ailleurs rappelé qu’en matière de démocratie, “beaucoup de progrès notoires’’ ont été accomplis au Sénégal “sur la base de consensus forts à consolider’’.

Cependant, il est d’avis que pour progresser, il faut périodiquement se remettre en cause. ‘’C’est pourquoi je voudrais rappeler les paroles d’un sage qui disait que +le possible n’est pas épuisé, le devoir n’est pas encore rempli et ainsi, l’espoir est encore intact+’’, a-t-il conclu.

In the Spotlight

La face cachée d’Abou Dhabi (2/2)

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

Relire ici la première partie L’Iran un croquemitaine pour éponger les déficits américains. 1 – Péril iranien ou péril démographique? Les asiatiques 60 pour cent de la totalité de la population des pétro monarchies. Les [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*