PROJET DE DEPOLLUTION DE LA BAIE DE HANN: Nicolas Normand donne son feu vert

Nicolas Normand, Ambassadeur de  France à Dakar, est revenu sur sa décision de suspendre tout assentiment dans le cadre du projet de dépollution de la baie de hann. Invité hier, dimanche 14 juillet, à l’émission Grand jury de la Rfm , il a indiqué que cette décision fait suite au consensus retrouvé entre les parties prenantes à ce projet.Nicolas Normand

Une bonne nouvelle pour les populations de Dakar et plus particulièrement les riverains de la Baie de Hann. La menace qui pesait jusqu’ici sur la poursuite du projet de dépollution de cette baie, suite à l’annonce d’une retraite de la partie française, principal bailleur de ce projet, à hauteur de 21 milliards, n’est plus d’actualité. L’ambassadeur de  France est revenu sur sa décision de suspendre tout assentiment de l’Agence française de développement (Afd) dans le cadre du projet de dépollution de la Baie de Hann.

Nicolas Normand a indiqué que son pays est toujours dans l’optique d’accompagner les autorités sénégalaises dans la réalisation de ce projet et qu’il ne va pas opposer son avis favorable en ce qui concerne la participation de l’Agence de France pour le développement dans la réalisation de ce projet de dépollution de la Baie de Hann. «Il n’y a pas de projet français, il n’y a que des projets sénégalais qui sont aidés par la France et dans le cadre de la Baie de Hann, moi, je n’ai jamais renoncé, nous poussons ce projet. Je confirme  que tous ceux qui semblaient opposés au projet ne le sont plus aujourd’hui », a-t-il assuré.

La décision de suspendre tout avis favorable sur ce projet en ce qui concerne la participation de l’Afd, prise en fin juin dernier était selon lui, due à l’absence de consensus des parties impliquées. «Vous vous rappelez que l’Union européenne (Ue) s’était déjà heurté à ces difficultés avec le projet d’assainissement de Cambérène et que 7 milliards ont été perdus par l’UE parce que ce projet n’a pas pu aboutir. Il faut tirer les leçons de ce projet et ne pas refaire les mêmes erreurs», a-t-il rappelé.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*