Projet Du PSE : Le Secteur Privé Sénégalais Ne Veut Pas Des Restes

Les appels du pouvoir à l’endroit du secteur privé national se multiplient.

L’Etat invite, en effet, le secteur privé national à mettre ses billes dans les projets et programmes du Plan Sénégal émergent (Pse), jusqu’ici accaparés par des firmes étrangères, notamment turques, françaises et marocaines. Comme un véritable cri de détresse, Macky Sall et son chef du gouvernement, Mahammad Boun Abdallah Dionne, ne ratent aucune occasion pour draguer les investisseurs locaux jusqu’ici laissés en rade.

En effet, face aux difficultés du secteur du tourisme, le chef de l’Etat a tendu, hier, la main au patronat sénégalais qui continue de faire la sourde oreille. Car, selon lui, le pays a de graves déficits dans le domaine de l’hôtellerie, notamment le haut de gamme.

Macky Sall a souligné, hier, à l’inauguration d’un hôtel à Diamniadio, que la construction des hôtels dans cette nouvelle ville donnera de nouvelles capacités au pays dans ce secteur. «Diamniadio est devenue une réalité mais on s’en rendra compte que dans deux ou trois ans, lorsque tous les espaces auront été construits. L’Etat a tracé la voie et le secteur privé devra prendre le relais», a déclaré le chef de l’Etat.

Pour le président Macky Sall, le pôle urbain de Diamniadio va être une ville à cheval entre l’Aéroport international Blaise Diagne et la ville de Dakar. Car, il devra accueillir 350 mille habitants sur 1 644 hectares qui correspondent à 16 millions 400 mille mètres carrés. Il y est prévu près de 230 hectares d’espaces verts, 3 lacs naturels, des voies de dessertes, une station de traitement des eaux usées, une centrale solaire.

L’Etat envisage également d’ériger environ 40 mille logements pour combler le déficit. Il ressort des analyses que le Sénégal enregistre un déficit de 150 mille logements, soit 20 mille logements par an. «Diamniadio va être l’épicentre des activités économiques du Sénégal. Nous sommes sur le chemin de fer avec le Train express régional qui devra être inauguré en janvier 2019», a-t-il annoncé.

Ahmed Aslan, ministre turc des Transports et des Affaires maritimes, dont le pays a réalisé l’infrastructure, s’est réjoui de la présence des entreprises turques au Sénégal. «Même si nous sommes un pays éloigné, il y a cette connexion entre nos deux peuples. Dans le cadre de la coopération bilatérale qui s’est accrue, nous voyons la présence des entreprises turques se développer au Sénégal. A l’avenir, la coopération entre nos deux pays va s’accroître davantage», a-t-il relevé.

Adama COULIBALY

In the Spotlight

Italie: Bruno Le Maire remis à sa place par Matteo Salvini

by Seutou Lat Dior in A LA UNE 0

La future coalition gouvernementale italienne a annoncé des mesures anti-austérité qui ont notamment fait réagir le ministre français de l’Economie et des Finances. Après avoir mis en garde Rome, Bruno Le Maire a reçu une [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*