Proxénétisme : Des mannequins, serveuses et commerçantes vendues

Grosse prise de la Sûreté urbaine. Un vaste réseau de proxénétisme qui avait cours à Dakar vient d’être démantelé. Le cerveau de la mafia : Médoune Guèye dit Nino, qui vendait à ses clients, des Dubaïotes et riches Sénégalais,  des photos et vidéos obscènes de mannequins, commerçantes et serveuses.

Selon le journal L’Observateur qui rapporte l’affaire, le business avait pris quartier à Liberté VI Extension. Nino, 40 ans, patron d’une société de sérigraphie opérait avec sa copine, Ndèye Diakhaté, serveuse au restaurant Crystal Palace. Objectif : recruter de jolies filles pour appâter de riches hommes d’affaires, particulièrement un prince Dubaïote et son frère.

Pas moins de 10 jeunes filles sont tombés dans le panneau.  Et ont accepté de produire des photos d’elles nues et des vidéos de striptease, envoyées à Médoune Guèye via WhatsApp. Mais, Nino ne se limitait pas uniquement à transmettre les vidéos et photos. Il  organisait également des rencontres  entre les intéressés monnayant de fortes sommes d’argent.

Une descente de la Sûreté urbaine à son quartier général a mis fin à son business, le 27 octobre dernier. Médoune Guèye et sa copine ont été déférés pour proxénétisme, traite de personnes, diffusion d’images à caractère pornographique et défaut de carnet sanitaire.  

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*