Quand l’Ely­sée a demandé à Brigitte Macron de chan­ger le nom de son profil sur les réseaux sociaux

Une Brigitte Macron peut en cacher une autre

Il n’y a pas que Brigitte Macron à l’Elysée, il y a aussi son homo­nyme qui travaille dans un centre d’impôts et qui a trouvé son quoti­dien boule­versé depuis qu’Emma­nuel Macron et son épouse sont deve­nues des person­na­li­tés publiques.

Le nom Macron n’est pas très répandu en France, pour ceux qui le portent, il donne pour­tant lieu à des malen­ten­dus plutôt cocasses. Le patro­nyme du président de la Répu­blique est porté par envi­ron 300 foyers, selon des infor­ma­tions de LCI, parmi lesquels une certaine Brigitte Macron vivant dans la Somme, qui n’est aucu­ne­ment Première dame et qui travaille dans un centre d’impôts. « Mon nom est affi­ché sur mon bureau, donc les gens remarquent tout de suite qu’ils sont reçus par Brigitte Macron. Ca détend l’at­mo­sphère, explique-t-elle. Une fois, un monsieur a pris une photo de mon badge. Il m’ar­rive aussi de signer des cour­riers à mon nom, donc des contri­buables me rappellent pour me deman­der s’il s’agit d’une blague. » Son quoti­dien est devenu plus rocam­bo­lesque depuis que le chef de l’Etat est devenu une person­na­lité publique. Lorsqu’elle donne son nom, certains ne la croient même pas. “La dernière fois que j’ai commandé un bouquet chez le fleu­riste et que j’ai donné mon nom, il m’a dit que ce n’était pas très malin de faire une blague comme ça“, se souvient-elle, toujours auprès de LCI.

Sa vie sur la Toile s’en est aussi trou­vée cham­bou­lée. Brigitte Macron affirme avoir même reçu un jour une demande de l’Elysée à ce qu’elle change son patro­nyme sur les réseaux sociaux. « On m’a demandé de chan­ger l’URL de mon profil. Je n’ai pas donné suite et on m’a rappelé mais au final je n’ai jamais fait le chan­ge­ment. Selon eux, j’al­lais être impor­tu­née. C’est vrai que je reçois parfois des demandes d’amis et des messages de gens qui pensent que je suis la ‘vraie’ Brigitte Macron. Ils me racontent leur vie et me font part de leurs problèmes en pensant que je pour­rai les aider », rapporte-t-elle.

Gala

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*