Que fait la Russie en République Centrafricaine ?

Que fait la Russie en République Centrafricaine ?

L’offensive diplomatique qui vient d’être menée par Vladimir Poutine en République Centrafricaine, qui prend la forme d’un don d’armes à l’Afrique centrale, accompagné d’actions de formation, pose la question de sa longévité. Au moment où les élections présidentielles approchent, cela pourrait être considéré comme une action de communication utilisée pour détourner l’attention du public vers l’extérieur. Néanmoins, la Russie compte sur ses récents succès diplomatiques et militaires au Moyen-Orient pour revenir à un jeu commercial africain, partiellement abandonné aux Chinois.

Ce n’est un secret pour personne que la Chine reprend aujourd’hui un vieux projet colonial français d’une Afrique s’étendant de Dakar à Djibouti et structurée par une route commerciale transsaharienne. Ce projet fut abandonné en 1898 à l’époque de Fachoda, au profit d’un empire britannique Nord-Sud. La nouvelle route de la soie sahélo-saharienne doit être sécurisée. L’un des moyens utilisés par la Chine est celui des opérations de l’ONU dans lesquelles elle place ses propres soldats. Mais les Russes pourraient aussi être utilisés comme agents de sécurité de la Chine en Afrique. D’autant plus que la Russie avait investi dans les champs pétroliers du nord de l’Afrique centrale dans les années 1970. Ces champs de pétrole ne peuvent être reliés qu’au nord du Soudan.

Pour ce qui est de la livraison d’armes antiaériennes russes à la République centrafricaine, qui pourrait menacer les hélicoptères français à l’avenir, ces dons pourraient être utilisés pour obtenir les bonnes grâces de la République Centrafricaine à l’Assemblée générale des Nations Unies. D’autres accords pourraient être mis en place: ils concerneraient l’exploitation des ressources minières et la fourniture de matériel agricole. Depuis 2012, les forces spéciales américaines tentent d’empêcher ce rapprochement économique (Kony Campaign).

De plus, le 7 janvier 2018, les Etats-Unis ont soudain débloqué 13 millions de dollars pour former l’armée centrafricaine. À cet égard, le défi pour la Russie consiste actuellement à relier la République Centrafricaine au Nord-Soudan, où sont stationnés environ un tiers des soldats russes rapatriés de Syrie. Des sources allemandes indiquent que les Russes forment les Soudanais et que des contrats ont été signés entre des entreprises privées russes et le gouvernement. C’est en effet au Soudan que la nouvelle route transsaharienne chinoise conduira à la mer. Dans ces circonstances, il semble important d’être à Port-Soudan avant qu’il ne soit trop tard. Quant à la route saharienne chinoise, elle devrait basculer progressivement vers le sud à mesure que le terrorisme s’enfonce dans cette direction.

Par Thomas Flichy de La Neuville

In the Spotlight

Un homme condamné à 160 ans de prison

by Babacar Diop in International 0

Nicholas Deon Thrash, 34 ans,originaire de l’Indiana a été condamné aux Etats Unis à plus de 100 ans de prison pour avoir agressé à plusieurs reprises et engrossé une jeune fille de 10 ans. Fox [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*