Rapport de l'Ocrtis: Le général Pathé Séck parle de règlements de compte

«Je n’entends pas intervenir dans ce duel fratricide entre hauts responsables de la police». Ces propos sémantiquement chargés du ministre de l’intérieur ne sont-ils pas une manière désinvolte du général Pathé Seck de disculper la police de tout soupçon. police

Acculé par la presse à réagir sur ce rapport qui accable le patron de la police, Abdoulaye Niang, le ministre de l’intérieur soutient être conscient qu’il y a un duel fratricide entre les responsables de l’Ocrtis. «Ce sont des révélations faites par un malfaiteur nigérien qui a été arrêté et mis à la disposition de la justice.

Je pense qu’on doit attendre ce que la justice va dire. Mais, dans tous les cas, moi, je n’entends pas intervenir dans ce duel fratricide entre responsables de la police. Car, vous m’apprenez vous-mêmes l’existence de ce rapport de l’Ocrtis qui dépend du ministère de l’Intérieur. Je n’ai pas encore reçu ce rapport. J’attends les conclusions de l’enquête et les conclusions que la justice va tirer de cette affaire», a-t-il souligné.

«Enquête de commandement»

Me ministre de l’intérieur précisera, toutefois, avoir ordonné une enquête de commandement qui va donner, à l’en croire, dans les plus brefs délais, des résultats. Pathé Seck procédait, hier, au lancement de la campagne «Kaay Bindu». Une initiative de grande envergure qui consiste à amener les populations à s’inscrire massivement sur les listes électorales, en perspectives des locales de 2014.

«Cette grande offensive vise à mobiliser toutes les énergies et les volontés en vue d’une participation massive des citoyens aux opérations de révision exceptionnelle des listes électorales», a indiqué le général Seck. Pour susciter un engouement populaire, il est prévu des activités d’intensification des commissions administratives dans toutes les communes et communautés rurales du Sénégal, l’organisation de caravanes de sensibilisation et de mobilisation, ainsi que l’accélération des opérations de distribution et d’établissement de cartes d’identité dans les commissariats urbains.

Mouhamadou BA

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*