Rapport sur le trafic de drogue à la police : que risque le commissaire Keita ?

commissaire Cheikhna Keïta

 

Les membres de la Police nationale sont rigoureusement astreints à l’obéissance hiérarchique et à la discipline. Aujourd’hui, l’ancien directeur de L’OCRTIS qui aurait commis « des fautes graves » d’après les conclusions de l’enquête administrative, peut faire l’objet de sanctions disciplinaires comme la radiation du tableau d’avancement ; l’abaissement d’échelon ; la rétrogradation ; une exclusion temporaire de fonction, sans traitement, pour une durée n’excédant pas six (6) mois ; une radiation des cadres sans suspension des droits à pension ; une radiation des cadres avec suspension des droits à pension.

C’est le conseil de discipline de la police qui va décider. Par ailleurs, il y’a des peines criminelles qui pourraient être prononcées contre Keita à la suite de l’enquête judiciaire.

In the Spotlight

Barthélèmy Dias : «La lutte ne fait que commencer»

by Ahmadou Diop in A LA UNE 0

La mobilisation de la plateforme «Aar linu bok» de ce 14 juin a été une grande réussite. C’est ce qu’a déclaré ce samedi Barthélémy Dias. Ce dernier  avertit, cependant, que «la lutte ne fait que [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*