RDC : 14 morts dans l'attaque d'une boîte de nuit en RDC

Discotheque_01Quatorze personnes ont perdu la vie dans une attaque menée samedi soir par des hommes armés contre une boîte de nuit dans la cité d’Aru, dans le district de l’Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), a rapporté dimanche la radio onusienne, citant des sources locales.

Des témoins rapportent que les assaillants, venus de l’Ouganda voisin, ont également blessé plus de quinze personnes. Parmi les personnes tuées, on compte deux femmes et un fonctionnaire de la Mission des Nations unies en RDC (Monusco) de nationalité indienne, a précisé Radio Okapi, parrainée par l’ONU.

Selon des sources locales, le commando armé a surgi après 22h00 locales (23h00 HB) au Dancing Club Bandal d’Aru. Les assaillants auraient ensuite ouvert le feu sur des clients qui célébraient la victoire de l’équipe de football des Léopards de la RDC face aux Diables Rouges du Congo-Brazzaville et l’anniversaire de la tenancière de la boîte de nuit.

Parmi les morts figurent deux femmes et douze hommes dont deux militaires des Forces armées de la RDC (FARDC), un officier de la police et un membre des Nations unies.

Une délégation de la Monusco en provenance de Bunia, le chef-lieu du district, est arrivée à Aru dimanche matin pour se rendre compte de circonstances qui ont conduit à ce drame. Selon plusieurs sources locales, les attaquants seraient venus de l’Ouganda voisin et y seraient retournés après l’attaque.

La cité d’Aru est frontalière à la ville ougandaise d’Arua située à 300 km au nord de Bunia, le chef-lieu de l’Ituri. Ce district riche en or fut de 1999 à 2006 le théâtre d’affrontements entre milices et de violences interethniques qui ont fait plus de 60.000 morts, selon des agences humanitaires.

Plusieurs groupes armés y sévissent toujours, dont la milice Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), que l’armée congolaise souhaite neutraliser, selon l’expression utilisée vendredi à Bunia par son chef d’état-major, le lieutenant-général Didier Etumba Longila.

Par 7sur7.be

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*