REACTION – Ousmane Tanor Dieng sur les attaques de l’Apr contre Serigne Mbaye Thiam : «Il faut que cela cesse !»

Ousmane Tanor Dieng n’a pas porté de gants pour asséner ses vérités au réseau des enseignants de l’Apr qui s’est encore illustré en réclamant le départ du gouvernement des ministres de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam du Ps, et de la Fonction publique, Mansour Sy du Pit. Des attaques «préjudiciables» au bon fonctionnement de la coalition qui, selon Tanor, devraient «cesser».

Le secrétaire général du Parti socialiste a tapé du point sur la table hier pour mettre fin aux attaques répétées de militants de l’Apr contre des ministres issus du Ps ou d’autres partis alliés de Benno bokk yaakaar (Bby).

En marge de la réunion du bureau politique à la maison du parti, Ousmane Tanor Dieng a réagi à la sortie du réseau des enseignants de l’Apr qui réclame le départ de Serigne Mbaye Thiam du département de l’Education nationale.

«Il faut que cela cesse !» réplique vigoureusement le secrétaire général du Ps, qui pense que de tels actes sont «dommageables» à la cohésion de Benno bokk yaakaar et à la bonne marche du  gouvernement.

«Je pense qu’il est mal venu que des membres de la coalition s’attaquent à d’autres membres de la même coalition. En agissant ainsi, c’est comme s’ils s’attaquaient aux décisions du président de la République, Macky Sall, à qui la Constitution confère le pouvoir de nommer qui il veut. Je pense que les alliés doivent respecter les décisions du président de la République. Ces sorties affaiblissent le gouvernement et la coalition. Ce n’est pas bon», déplore Ousmane Tanor Dieng.

Il faut noter que le réseau des enseignants de l’Apr n’en est pas à son coup d’essai. En effet, au mois de février dernier, Amath Suzanne Kamara et compagnie avaient demandé le départ de Serigne Mbaye Thiam qu’ils accusaient d’être le seul responsable du retard de paiement des émoluments d’une partie des enseignants.

Le président de la République, Macky Sall avait fait d’ailleurs une sortie pour siffler «la fin de la récréation». Cette fois-ci, les camarades de Youssou Touré sont allés plus loin en cherchant à pousser à la porte le ministre de la Fonction publique, Mansour Sy, membre du Parti de l’indépendance et du travail (Pit).

Une démarche «préjudiciable au bon fonctionnement de la coalition», selon Ousmane Tanor Dieng. A en croire ce dernier, «pour que de pareilles choses ne se reproduisent», il est prévu la création d’un cadre de concertation dans la coalition. Ce qui ne devrait pas tarder d’ailleurs, si l’on en croit le secrétaire général du Ps.

  • Écrit par  Thiebeu NDIAYE

tndiaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*