Recasement des mécaniciens : Macky Sall sait où transférer les garages

Recasement des mécaniciensLes mécaniciens pourront bientôt élire quartier à Keur Massar. Macky Sall, qui présidait hier la 1ère édition de la Journée nationale de l’artisanat à Ngaye Mékhé, a annoncé que 5 ha leur seront alloués pour leurs activités. Le chef de l’Etat a aussi  révélé que le Fongip et le Fonsis contribueront, à partir de 2015, au financement de l’Artisanat, à hauteur de 2,5 milliards par an pour les trois prochaines années.

Capitale du cuir et de la vannerie, Ngaye Mékhé, cette localité située à une quinzaine de kilomètres de Tivaouane, a réuni le temps d’une journée les corps de métiers du Sénégal. Sacs, chaussures, nattes, lits, armoires et divers accessoires ont meublé les ruelles de cette commune hier. Dans une enceinte fortifiée, une masse humaine venue de différents horizons artisanaux du Sénégal ont célébré hier, la première édition de la Journée nationale de l’artisanat.

Un moment que choisit Aly Sow, représentant les mécaniciens, pour solliciter un périmètre de recasement. Attendu au tournant, Macky Sall donnera suite à la doléance soulevée par cette frange de l’artisanat. «Je donnerai des injonctions pour vous allouer 5 hectares au niveau de Keur Massar pour vos activités», tranche M. Sall

S’engageant à réaliser des infrastructures modernes sur l’ensemble des centres artisanaux, Macky Sall annonce la mise à place de dispositions suffisantes pour faciliter l’accès des artisans au crédit. «Je me réjouis de la signature en octobre 2014, d’une convention de partenariat pour un montant de 2 milliards 741 millions entre le ministère en charge de l’Artisanat et le Fonds de garantie des investissements prioritaires.

Ce financement est destiné à soutenir les artisans et de leur trouver une ligne de garantie devant leur permettre d’accroître la production de biens et services», a déclaré le président de la République, sous les approbations du public. Sur la même lancée, Macky Sall révèle que le Fonsis va également, intervenir pour renforcer les capacités des artisans en matière d’accès au crédit et de garantie, mais aussi, pour accroître leurs productions sur le marché national et international.

Déroulant son bilan depuis son accession au pouvoir, le chef de l’Etat précise que son gouvernement a réalisé 7 maisons de l’outil en deux ans. D’ailleurs, l’une d’elles située à Ngaye Mékhé a été inaugurée hier, par Macky Sall. Selon lui, ces maisons de l’outil doivent évoluer en «incubateurs de petites et moyennes industries».

«Nous aurons des incubateurs qui permettront aux artisans, aux Pme, aux Pmi, d’avoir les machines, l’encadrement et l’ensemble des services d’accompagnement de comptabilité , entre autres, pour pouvoir vous mettre dans les dispositions et dans les conditions de pouvoir compétir au plan international», promet M. Sall, qui enjoint en même temps au Premier ministre Mahammad Dionne de trouver les voies et moyens de matérialiser cette idée avant la fin de l’année 2015.

Accompagné de ce dernier, des ministres Mamadou Talla, de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, de Abdoulaye Diouf Sarr en charge du Tourisme et des Transports aériens, Macky Sall s’est dit «nourrir beaucoup d’espoirs» sur l’Artisanat pour booster le tourisme et la destination Sénégal.

Babacar Guèye DIOP

bgdiop@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*