RECONQUETE DU «STATUT A» DANS LA PROMOTION DES DROITS DE l'HOMME Le haut commissariat s'engage à aider le Sénégal

Andrea Ori, le Représentant résidant du Haut Commissariat des Droits de l’Homme, bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest a annoncé ce mercredi, la volonté de sa structure d’aider le Sénégal à retrouver sa place de leader dans la promotion des droits humains. Notre pays a perdu son «Statut A» en 2012.
alioune_tine_micro
Andrea Ori, représentant résidant du Haut Commissariat des Droits  de l’Homme, Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest, était ce mercredi, l’hôte du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme.

A travers Andrea Ori, le Haut Commissariat des Droits de l’Homme compte soutenir le Sénégal, dans sa quête des «principes de parité», des normes obligatoires pour une institution des droits de l’homme d’être reconnue par les institutions internationales. Les deux parties se sont engagées à élaborer un plan stratégique, des recommandations, à soumettre à la tutelle pour remettre la structure sur les rails.

A en croire Alioune Tine, le coordonateur du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme, c’est une loi défavorable, un budget insuffisant et un personnel réduit qui ont valu au comité Sénégalais d’être  rétrogradé au «Statut B».

Par cette perte de rang, le comité est assujetti à des sanctions comme, la non-participation à l’Assemblée général des droits de l’homme en Afrique de l’Ouest, également aucun membre du comité n’est habilité à prendre la parole dans les rencontres internationales.

Par ailleurs, Alioune Tine, a annoncé la tenue, d’une table ronde sur «Religion et droit de l’homme», le 11 septembre, et une conférence  sous régional sur la «Sécurité humaine en Afrique de l’Ouest».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*