Rejet : Samuel Sarr tourne en dérision l’appel de Macky

SARR samuelSi le parti démocratique sénégalais (Pds) prend son temps avant de répondre à l’appel du chef de l’Etat à une concertation, des voix se sont déjà élevées en son sein pour s’exprimer par rapport à ce que l’on pourrait appeler, l’Appel de la Tabaski. Ainsi, l’un des premiers à réagir a été Samuel Sarr, en sa qualité de président de l’Institut libéral.

Le «Wadiste éternel» a publié un communiqué dès la sortie du chef de l’Etat, dans lequel il indique clairement : «Non à un dialogue avec Macky Sall, sur un simulacre de réforme : les priorités des Sénégalais ainsi que celle de l’opposition sont ailleurs.»

Pour M. Sarr, qui qualifie l’appel de pétard mouillé, «ce semblant de réformes issues d’une imagination non fertile, ne saurait contribuer au développement du Sénégal, ni à la croissance économique, ni à l’emploi des jeunes ; encore moins impacter positivement sur les conditions de vie des Sénégalais, pour lesquelles, Macky Sall s’était engagé à trouver des solutions».

L’ancien ministre du président Wade estime que c’est parce qu’il se sent acculé dans ses politiques que le chef de l’Etat est contraint de demander une concertation de toutes les forces politiques. Et pour ne pas lui donner une porte de sortie, Samuel Sarr «appelle tous les libéraux, toutes les forces de l’opposition et tous ceux qui sont épris de justice et de bon sens, à rejeter l’appel de Macky Sall en détresse et en déclin».

mgueye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*