REMANIEMENT MINISTERIEL/ D’ABDOUL MBAYE II A MIMI I Le discours n’a pas changé

Aminata Mimi Touré Premier Ministre

Les gouvernements d’Abdoul Mbaye II et de Mimi I, du nom du nouveau Premier ministre, se justifient par un souci «d’efficacité » et «d’efficience». En écoutant hier, Abdoul Aziz Tall, le tout nouveau directeur de cabinet du président de la République, Macky Sall, l’on a eu le sentiment d’entendre, il y a onze mois, le Premier ministre Abdoul Mbaye, justifiant la mise en place du second gouvernement, en octobre dernier. Comme quoi le discours n’a pas changé.mimitoure_pm

Si l’on se fie aux mots, pour ne pas dire au langage, pour justifier le dernier remaniement ministériel, il n’est, peut-être pas exagéré, de dire que c’est du pareille au même. Le ministre-directeur de cabinet du président de la République, Abdoul Aziz Tall explique, entre autres, le changement de l’attelage gouvernemental en ces termes : «En effet, la forte demande d’efficacité des politiques publiques et même les exigences citoyennes croissantes justifient amplement que de manière périodique l’architecture ainsi que la composition du gouvernement soient reconsidérées».

Le souci «d’efficacité» serait à l’origine de la décision du Président Macky Sall de se séparer du désormais Premier ministre Abdoul Mbaye, pour mettre en place une nouvelle équipe dirigée, cette fois, par Mme Aminata Touré.

Mais onze mois avant, plus précisément en octobre dernier, le Premier ministre d’alors, Abdoul Mbaye avait avancé presque les mêmes arguments pour justifier la mise en place du second gouvernement. «Nous achevons sept mois d’actions, il a été nécessaire de faire un bilan, d’apprécier la qualité de l’action gouvernementale, dans le seul souci de renforcer son efficacité et son efficience», avait déclaré le Premier ministre, AbdoulMbaye.  Pour lui, «l’objectif visé est de faire mieux, également, parce qu’on s’est rendu compte, à la pratique, qu’il était devenu nécessaire de prendre, aussi, en compte certaines missions spécifiques dont l’introduction dans le nouveau gouvernement d’un ministre en charge de la restructuration et de l’aménagement des zones inondées ».

Abdoul Aziz Tall, le nouveau directeur de cabinet du Président Macky Sall, ne dit pas autre chose lorsqu’il souligne, pour toujours avancer les raisons du remaniement ministériel, que «le principe de mutabilité recommande que soient interrogés régulièrement les aspirations changeantes et incompréhensibles du citoyen, du contribuable et des usagers du service public ».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*