REMANIEMENT MINISTERIEL Le Rta/S se réjouit du maintien de la dynamique de Bennoo

El Hadj Momar Momar Samb et ses camarades du Rassemblement des travailleurs africains (Rta-S/Péncoo Réew) se réjouissent du maintien de la dynamique Bennoo Bokk Yaakar dans le dernier remaniement ministériel. Ils saluent  les efforts fournis cette année par le gouvernement pour la prise en charge des problèmes provoqués par les inondations. Aussi, le Rtas, a-t-il  encouragé le gouvernement à « persévérer sans faiblesse aucune dans la traque des délinquants financiers afin de leur faire rendre gorge »mimi_niasse_samb_mbodji

Le Secrétariat Politique du Rassemblement des travailleurs africains (Rta-S/Péncoo Réew)  s’est prononcé sur le remaniement gouvernemental en «saluant le maintien de la dynamique Bennoo Bokk Yaakar qui manifeste l’expression d’une volonté du Président de la République affirmée par son Directeur de cabinet parlant de rechercher la cohérence et l’efficacité dans les changements opérés au sein de l’attelage gouvernemental». El Hadj Momar Samb et ses camarads estiment qu’un gouvernement «doit répondre aux attentes des populations et qu’en conséquence, ce nouveau gouvernement ne pourra être jugé qu’en fonction des résultats attendus».

Pour le Rta-S/Péncoo Réew, au-delà du choix des hommes et femmes et des responsabilités qui leur sont confiées, « il est important, sinon décisif pour rendre le gouvernement plus performent, de créer plus de cohérence politique permettant à chaque responsable de département ministériel et son équipe de s’approprier la vision, les orientations stratégiques et le programme déclinant celles-ci afin que chacun dans son domaine réalise sa feuille de route en articulation avec les autres départements, d’une part et d’autre part, en rapport avec la vision globale projetée par le Président de la République».
Se prononçant sur les inondations, le Rta/S «salue les efforts fournis cette année par le gouvernement pour la prise en charge des problèmes provoqués par les inondations». Et approuve l’option des solutions à moyen et long termes, à travers la réalisation d’infrastructures lourdes pour des solutions durables.

Pour ce qui est de la bonne gouvernance, le Secrétariat Politique s’est réjoui du travail entrepris dans le domaine de la traque des biens mal acquis et «encourage le gouvernement à persévérer sans faiblesse aucune dans la traque des délinquants financiers afin de leur faire rendre gorge. C’est le lieu de saluer les actes posés, dans ce cadre, par l’ancien Ministre de la Justice devenu Premier Ministre».

Concernant la réforme du système éducatif, le Rta/S demande au gouvernement «d’engager des négociations sérieuses avec les organisations syndicales du secteur afin que des solutions consensuelles soient trouvées dans l’intérêt de l’école, des élèves et des étudiants»

….Les cadres de l’Afp encouragent le gouvernement à poursuivre le travail
Après avoir «félicité tout d’abord le Premier ministre sortant, Monsieur Abdoul Mbaye, et son équipe pour l’important travail qu’ils ont accompli pendant 18 mois dans un contexte particulièrement difficile hérité du régime précédent»,  l’Alliance nationale des Cadres pour le  Progrès(l’Ancp/Afp), «encourage le nouveau gouvernement dirigé par   Mme Aminata Touré à poursuivre le travail, important aux yeux des Sénégalais avec la même rigueur et la même responsabilité concernant la traque des biens mal acquis et la gestion méthodique des inondations».

Les cadres de l’Alliance des forces de progrès (Afp) se félicitent de la «cohérence  apportée à la composition du nouveau gouvernement, notamment avec le recentrage opéré entre  le commerce, l’entreprenariat urbain et rural, (constitué des PME et des TPE qui forment près de 80% de l’activité économique) et le secteur informel, plaçant ainsi le département du commerce au cœur  de la  politique de l’emploi du Président Macky Sall». Ils « s’associent à tous les  camarades de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar pour encourager le gouvernement à poursuivre  la dynamique de redressement économique et d’amélioration des conditions de vie des populations sénégalaises ».

Les camarades de Moustapha Niasse constatent que «depuis l’arrivée du Président Macky Sall à la tête de l’Etat, des efforts importants ont été fournis,  qui vont dans le sens de l’amélioration du pouvoir d’achat des Sénégalaises et Sénégalais, des réalisations concrètes et des décisions majeures ont vu le jour soit pour corriger des injustices, voire rétablir l’équité, avec un sens élevé de la continuité de l’Etat ». Et d’ajouter : «C’est ainsi que le train de vie de l’Etat a été  notablement  réduit, les prix  des denrées de bases réduits, stabilisées et homologuées pour certaines d’entre elles. Des mesures hardies contres les inondations  et le relogement des familles qui sont affectées  sont en cours de réalisation. Le dialogue social a été relancé  en prélude à la conférence sociale annoncée pour bientôt par le chef de l’Etat ».
Pour toutes ces raisons, l’Ancp en appelle à la «solidarité de la coalition BBY pour continuer la mobilisation et le soutien au président Macky Sall ainsi qu’au gouvernement dirigé par Madame Aminata Touré ».

Par ailleurs, les cadres de l’Afp «expriment sa  sincère solidarité aux victimes des inondations, et présente ses condoléances aux familles des victimes d’accidents consécutifs aux pluies diluviennes qui se sont abattues sur notre pays entre vendredi et dimanche».

….La Ld pour l’accélération du rythme des réformes
La Ligue démocratique (Ld) espère que la nouvelle équipe mise en place «saura accélérer le rythme des réformes afin de mieux faire face aux défis majeurs que doit relever le pays». Et salue le choix porté sur Mme Aminata Touré au poste de Premier Ministre «compte tenu de la ferme détermination et des initiatives hardies dont elle a fait montre à la tête du Ministère de la Justice à la fois pour la traque des biens mal acquis et pour la promotion de l’Etat de droit et de la bonne gouvernance au Sénégal».

Les camarades de Mamadou Ndoye se réjouissent de la reconduction de la camarade Khoudia Mbaye «dont l’action à la tête du Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat a été grandement appréciée aussi bien par les hautes autorités du pays que par les bénéficiaires, acteurs et partenaires de ce secteur stratégique de la vie nationale». Pour la Ld, il est «nécessaire et urgent que le nouveau gouvernement développe des politiques et des mesures pertinentes et efficaces dans la direction de l’accélération économique et des avancées sociales pour apporter des réponses adéquates aux attentes des populations nées de tout l’espoir suscité par l’alternance de 2012».

En effet, la Ld a tenu à «réaffirmer son engagement à travailler sans relâche à la réalisation des conditions et facteurs politiques nécessaires à la réussite des ruptures promises par l’alternance en 2012 ».
Dans cette perspective, il engage les composantes de Bennoo bokk yakaar à «œuvrer sans tarder à la construction d’un grand mouvement politique uni, cohérent et susceptible d’assurer à la majorité présidentielle un soutien décisif pour la construction d’un Sénégal de mieux être»

…Dans un contexte de désillusion, selon Yoonu Askan Wi
Pour Yoonu Askan Wi, ce «remaniement est opéré dans un contexte caractérisé par un début de désillusion, voire de découragement, chez nombre de segments des couches populaires, en particulier de la jeunesse, qui se sont battues farouchement et ont consenti d’énormes sacrifices pour dégager les Wade». Dans la mesure où, les «masses populaires des villes et des campagnes restent toujours confrontées à la persistance de la vie chère, du chômage, des inondations, de la déliquescence du service public de l’école et de la santé, des coupures d’électricité, des pratiques malsaines de spoliation foncière,  de népotisme et d’accaparement».

Et d’ajouter que « tout  cela  installe le doute chez nombre de Sénégalais qui soutiennent le nouveau régime, doute quant à sa capacité et à sa volonté réelle d’engager les ruptures radicales, et parfois douloureuses, exigées par le peuple du 25 mars 2012 ».  Certes, des avancées incontestables  ont été amorcées par le nouveau pouvoir, reconnait Yoon Askan Wi. «Mais à la vérité, elles sont encore largement en deçà des attentes populaires et citoyennes!». Madièye Mbodj et ses camarades soutiennent « qu’on ne peut pas uniquement invoquer les contraintes internes et externes pour justifier ce piétinement.

Ces difficultés renvoient aussi à des orientations et choix peu innovants, à un manque d’audace dans les ruptures d’avec certaines pratiques politiques et  des privilèges indus. Elles sont aussi la conséquence d’une insuffisante mobilisation populaire, en toute autonomie, pour pousser les dirigeants à  réaliser les aspirations exprimées par tout un peuple debout le 23 Juin 2011 et le 25 mars 2012».
Sous ce rapport, dit-il, le remaniement ministériel doit être saisi comme une grande opportunité pour le pouvoir en place de « lancer en profondeur la machine des changements attendus. Il a l’obligation de redonner espoir et de faire revivre l’esprit du 25 Mars 2012 en vue de la satisfaction des fortes demandes populaires».

En outre, pour ce qui est de la traque des biens mal acquis, Yoonu Askan Wi souligne que «c’est  une exigence populaire irrépressible et une pierre de touche pour toute gouvernance de rupture ». Et cela doit se faire «avec esprit de suite, sans hésitation ni tergiversation, toutes les personnes, hommes et femmes, coupables de prévarication et de prédation, afin de récupérer les biens et ressources du pays pour les mettre au service de la construction nationale et de la satisfaction des demandes populaires pressantes des larges masses des villes et des campagnes».

En écartant, dit-il, toute «médiation pénale à la  Tahibou Ndiaye», «frisant la complaisance ou l’impunité en faveur des cambrioleurs de la République».

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*