Remous au groupe parlementaire Bby : Pour Diakhaté, Mame Khary Mbacké n’est plus une sainte

moustapha-diakhate_0135
Moustapha Diakhaté demande au Bureau de l’Assemblée nationale d’exclure la députée Mme Mame Khary Mbacké

La majorité Benno bokk yaakaar opte pour une démarche paradoxale. Après avoir réussi un coup similaire au détriment du parti Rewmi,  son président   Moustapha Diakhaté demande au Bureau de l’Assemblée nationale d’exclure la députée Mme Mame Khary Mbacké qui a choisi de quitter le groupe parlementaire qu’il dirige.

Moustapha Diakhaté refuse à la députée Mme Mame Khary Mbacké ce qu’il a accepté et encouragé pour Mariama Diallo du parti Rewmi. Le président du groupe majoritaire à l’Assemblée nationale Benno bokk yaakaar a en effet  adressé une  correspondance au président de l’Assemblée nationale pour demander l’exclusion de la députée originaire de Mbacké.

Dans un communiqué parvenu au journal Le Quotidien,  Moustapha Diakhaté invite Moustapha Niasse à convoquer le bureau pour «constater la déchéance automatique du mandat de Mame Khary Mbacké». Du coup, cette dernière doit être remplacée par  sa suppléante Khady Gaye. En tous cas, c’est le souhait de Moustapha Diakhaté. La titulaire et sa suppléante ont été investies sur la liste du département de Mbacké par la coalition Benno bokk yaakaar.

«Madame la députée, Mame Khary Mbacké, a déclaré à la presse nationale, ce samedi 12 octobre 2013, sa démission de son parti, l’Alliance pour la République, Apr.» Tel est le motif de la demande d’exclusion adressée au président de l’Assemblée nationale. Moustapha Diakhaté exploite ainsi «l’article 60 de la Constitution  et l’alinéa 2 de l’article 7 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale». Ces dispositions indiquent que tout député qui démissionne du parti qui l’a investi perd son mandat en cours.

A entendre la suite, Moustapha Diakhaté veut se montrer plus rusé que ses anciens alliés de Rewmi. Vendredi dernier,  lors du renouvellement du Bureau de l’Assemblée nationale, le président du groupe parlementaire majoritaire a encouragé le départ de la députée Mme Mariama Diallo de Rewmi au profit des siens. Aujourd’hui, il brandit des représailles contre Mme Mame Khary Mbacké dont le tort serait d’annoncer son départ du groupe parlementaire majoritaire. 

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*