Renouvellement – Marchandages, manœuvres, soupçons de corruption, etc. : Des députés au louma national

Moustapha Niasse a été plébiscité par ses alliés pour un an encore
Moustapha Niasse a été plébiscité par ses alliés pour un an encore
Moustapha Niasse a été plébiscité par ses alliés pour un an encore

Sans surprise, la directive de Macky Sall a été respectée par le groupe parlementaire Benno bokk yaakaar. Moustapha Niasse a été plébiscité par ses alliés pour un an encore. Son seul adversaire pour le perchoir, l’Apériste Cheikh Diop Dione, n’a pu l’inquiéter.

L’Assemblée nationale a reconduit Moustapha Niasse à sa tête pour un an encore. L’allié de Macky Sall tient donc son deuxième mandat avec 120 voix contre 17 pour son challenger, le député membre du parti présidentiel, Cheikh Diop Dione. Six bulletins nuls ont été enregistrés. A 10h 30mn déjà, ce scénario a été très perceptible. L’irruption de Moustapha Niasse dans la salle des plénières a chauffé l’atmosphère de retrouvailles.

Le candidat à sa propre succession a fait le tour des sièges, serrant la main de ses collègues. Echanges de civilités et séances de photos ont rythmé ses pas. Cela étant fini, le Progressiste en chef vient s’asseoir aux côtés du président du groupe parlementaire Benno bokk yaakaar, Moustapha Diakhaté. Conformément au Règlement intérieur, l’âge donne le privilège au doyen de l’Assemblée nationale de présider la séance.

Doudou Issa Niass est à l’honneur et n’a pas tardé à faire appel à l’ordre du jour. Il s’agit du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale. Le président de séance est assisté par les benjamines de la 12e Législature, Fatou Thiam du Pds (opposition) et Aminata Guèye de l’Apr (majorité).

Abdou Mbow promu vice-président, Ndèye Maguette Dièye s’en va

Les déclarations de candidature étaient déjà sous sa main. Faute de tableau magnétique, le vote a pris du temps. A regarder Moustapha Niasse se diriger vers l’urne, une conclusion relative de son élection pourrait être vite tirée.

Celle-ci peut être corroborée par les applaudissements de nombre de ses collègues. Le verdict des urnes a été sans appel. Moustapha Niasse rempile. Son adversaire Cheikh Diop Dione vient jusqu’à ses pieds pour le féliciter et par une accolade. La suite sera sous son autorité. Moustapha Niasse prend la place de Doudou Issa Niasse. Il préside l’élection des huit vice-présidents, des six secrétaires élus et des deux questeurs.

A ce niveau, le bureau sortant a été quasiment maintenu. Sauf que Samba Diouldé Thiam a quitté la vice-présidence pour devenir un secrétaire élu. Apparemment, il a permuté avec Abdou Mbow de l’Alliance pour la République (Apr). Ndèye Maguette Dièye de Rewmi quitte également le secrétariat élu où siègent quatre hommes et deux femmes. De quoi susciter l’indignation de quelques femmes députés que justifie l’existence de la loi sur la parité. Mais Moustapha Niasse est resté «indifférent».

biramefaye@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*