Réponse à ses détracteurs depuis Touba : L’alphabet politique de ABC – «Je ne réponds pas aux injures» – «La bave du crapaud n’atteindra jamais la blanche colombe» – «Mes relations avec le chef de l’Etat…»

Me Alioune Badara Cissé (Abc) n’a pas attendu longtemps pour répondre aux critiques, avec un brin de mépris, de ses détracteurs dans son parti, l’Alliance pour la République (Apr). Depuis Touba où il s’est rendu hier pour présenter ses condoléances, le coordonnateur national adjoint de l’Apr et ancien chef de la diplomatie sénégalaise n’a pas voulu répondre sur le terrain des injures et autres diatribes. Abc ne récite pas cet alphabet…politique.Me Alioune Badara Cissé (Abc)

L’ancien ministre des Affaires étrangères était revenu hier, à Touba, partager la tristesse de la famille de Serigne Abdou Hakim. Interpellé sur le logement de fonction qu’il continue d’occuper après son limogeage, Alioune Badara Cissé (Abc) confirme : «Ils ont tout à fait raison ceux-là qui ont divulgué l’information, que j’occupe un logement qui appartient à l’Etat du Sénégal.

Et je n’ai aucune raison de le faire d’autant plus que cela fait plus de 6 mois que j’ai été déchargé de mes fonctions. Il n’y a pas encore un papier venant du se­crétariat général de la Pré­sidence ou bien du Patrimoine bâti de l’Etat qui l’attribue à la personne dont on prétend qu’elle devait l’occuper.»(Ndlr : Man­keur Ndiaye)

Sur ses relations avec le Président, Abc confie : «Ce sont celles-là d’un citoyen vis-à-vis de son chef de l’Etat, d’un responsable de l’Apr vis-à-vis de son chef de parti.» Sur les attaques de certains responsables de l’Apr, Me Cissé rétorque : «Je pardonne à tous ceux-là qui s’adonnent à ce sport favori de diatribes, de prébendes et autres propos injurieux, mais la bave du crapaud n’atteindra jamais la blanche colombe.

Le silence dans lequel je me suis emmuré depuis mon retour de la Mecque l’année dernière est dicté par les instructions reçues de Serigne Cheikh Sidy Mokhtar et je n’entends pas y déroger. Je pardonne à tous ceux qui pensent qu’être irrévérencieux fera avancer le Sénégal. Ce n’est pas sur cette voie que nous sommes attendus.»

Écrit par Alioune Boucar DIALLO   badiallo@lequotidien.sn

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*