Revue de la presse – Divers sujets à la une de la presse quotidienne

(APS) – Les quotidiens dakarois parvenus ce jeudi à l’APS s’intéressent à divers sujets de l’actualité, dont la grève du Syndicat des travailleurs de la justice (SYTJUST) et la gestion économique du régime du président Sall. quotien senegal

’’Le nantissement de la discorde’’, titre Le Quotidien à propos du mouvement d’humeur des travailleurs de la justice, indiquant que ’’les greffiers sortent les griffes contre Mimi Touré [surnom d’Aminata Touré, garde des Sceaux, ministre de la Justice’’. Le journal souligne que ’’le mouvement de grève de 48 heures […] a été bien suivi’’.

Il signale qu’à la suite de cette grève, Aminata Touré a tenu une conférence de presse mercredi ’’pour préciser que les fonds communs [l’objet de la discorde] ne sont pas remis en cause et que les frais de nantissement sont plafonnés à 50 millions’’.

Mais ’’la déception est grande du côté des greffiers et autres agents du secteur de la Justice’’, relève Le Quotidien, expliquant qu’ils “ne se retrouvent pas dans la démarche de la tutelle’’.

A ce propos, le Populaire estime à sa une que “le fossé se creuse entre Mimi et le SYTJUST’’. Pour illustrer cet état de fait, ce quotidien relaie cette déclaration de Me Ousmane Diagne, secrétaire général dudit syndicat qui dit qu’’’Aminata Touré n’a ni les qualités ni la capacité requises pour gérer le ministère de la Justice’’.

Pendant ce temps, la garde des Sceaux, ministre de la Justice se montre plutôt rassurante en déclarant qu’’’il n’y a pas de suppression de fonds communs des travailleurs de la justice’’.

Le Populaire s’est lui aussi fait l’écho de la polémique entre le ministre de la Justice et le SYTJUST’’. Le journal parle de ’’bras de fer’’ entre les deux parties et écrit que ’’les greffiers démontent Aminata Touré’’.

Sur un autre plan, l’As relève à travers sa manchette que ’’les Sénégalais [sont] mécontents de la gestion de Macky’’.

Ce quotidien s’appuie sur les résultats de l’enquête d’Afrobaromètre Sénégal publiés mercredi à Dakar. Intitulée ’La reddition des comptes : perception du citoyen’’, cette enquête relève qu’’’’après quinze mois de gestion de l’Etat par Macky Sall, plus de la moitié des Sénégalais estiment que l’économie est mal gérée, contre 43 % qui pensent le contraire’’.

Le sujet fait aussi la une de Walfadjri qui indique que, selon cette étude, ’’les Sénégalais sont loin d’être satisfaits de la gestion du président Sall’’.

Sur un tout autre aspect, Enquête signale que ’’le président Macky Sall a procédé […] à des nominations d’officiers généraux et supérieurs’’ dont la plus importante ’’concerne la promotion de l’actuel chef d’Etat-major général des Armées, qui passe de Général de Division au grade le plus élevé de l’Armée nationale’’.

Selon ce quotidien, ’’depuis le 1er juillet 2013, le général de Division Mamadou Sow […] est devenu général de corps d’Armée’’. Les nominations et distribution d’étoiles dans l’armée pousse le journal à s’interroger en ces termes : ’’Macky joue-t-il avec le feu ?’’.

Analysant la nomination de Mamadou Sow au grade de général de corps d’armée, l’As écrit que ’’Macky Sall rétablit l’équilibre’’.

Le journal explique que le président Sall a fait, en effet, du CEMGA ’’l’égal’’ du haut Commandant de la Gendarmerie, le général Abdoulaye Fall.

Evoquant ces promotions dans la hiérarchie militaire, Le Populaire indique ’’6 généraux et 2 colonels montent en grade’’.

Le Soleil signale que ’’le Premier ministre, Abdoul Mbaye, et l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Xia Huang, ont procédé, hier [mercredi] à la remise des clés des stades de Kolda, Tambacounda et Louga’’, soulignant que la Chine est ‘’prête à financer la construction de l’arène nationale de lutte’’.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*