REWMI RESUME LA REACTION DU POUVOIR FACE AUX INTERPELLATIONS‘’Comment tu t'appelles? Je mesure 1m80’’

idrissa-seckLa formule paraît cocasse, mais pour le parti d’Idrissa Seck, c’est la façon dont le pouvoir répond aux interpellations sur la situation du pays. Le tout tient en deux phrases : ‘’Comment tu t’appelles? Je mesure 1m80.’’ Les ‘’frères’’ de l’ancien Pm accusent le président de ne pas souffrir de contradiction.

S’agit-il d’un dialogue de sourds ou d’interlocuteurs qui refusent de se comprendre. En tout cas, le parti Rewmi a fini d’avoir la conviction que les gens du pouvoir répondent aux questions posées sur la situation du pays par une polémique, un débat au ras des pâquerettes. Les camarades d’Idrissa Seck résument la situation en une formule : ‘’Comment tu t’appelles? Je mesure 1m80.’’

‘’Quand nous leur montrons le soleil, ils mettent l’accent sur le doigt qui le désigne. Nous constatons avec regret que du ministre au directeur, ça vole toujours bas, ça racle’’, s’insurgent les partisans de ‘’ngorsi’’ (le gars) dans un communiqué parvenu à EnQuête.

Toutefois, les responsables de Rewmi déclarent refuser de suivre leurs adversaires sur ‘’ce terrain crasseux’’. Un terrain qui d’ailleurs, selon eux, appartient à des politiques en mal d’inspiration et qui ont fini par envahir cet espace pour se rappeler au souvenir de leur mentor. Rewmi ne s’adresse donc pas à ceux-là et promet de ‘’ne pas s’adonner à des jeux d’enfants’’.

Les sorties des camarades d’Idrissa Seck sont plutôt destinées au président de la République qui a la responsabilité de résoudre les problèmes en sa qualité de chef de l’Exécutif’’.

Par ailleurs, Rewmi se dit étonné que le chef de l’Etat Macky Sall réclame un débat économique parce que, pense-t-on, ‘’un tel débat n’a jamais été posé à son niveau’’.

‘’Au contraire, il en est réfractaire. Comme du reste, il est réfractaire à toute forme de débat. Il l’a démontré sur l’envoi de nos soldats : “J’ai décidé, un point c’est tout…,il n’y a pas de discussions”, lit-on dans le document.

Par conséquent, Rewmi précise à l’endroit de Macky ‘’qu’être président de la République, c’est assumer ses responsabilités de serviteur d’un peuple et non se considérer comme un chef qui ne doit souffrir d’aucune contradiction dans ses choix et orientations’’.

Il lui rappelle également que les populations qu’il a visitées et à qui il avait promis une situation meilleure attendent toujours. Une position dans laquelle ils se disent confortés par la promesse du gouvernement de débloquer 500 millions après avoir constaté, lors d’une tournée de deux ministres, que des populations comme celles de Guanguel Maka Mboudi boivent de l’eau du marigot pour étancher leur soif.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*