Rwanda : Recensement électoral par internet et SMS en vue de la présidentielle d’août

Le Rwanda a engagé depuis le mois de novembre 2016 le processus électoral devant aboutir certainement à la réélection de Paul Kagame au mois d’août prochain. A ce jour, plus de 95% des électeurs se sont déjà inscrits sur la liste électorale nationale. Selon les autorités de la Commission électorale nationale (NEC) du pays, la majorité s’est inscrite via internet et les téléphones portables par SMS.

C’est l’information essentielle communiquée mercredi par la Commission électorale nationale du Rwanda qui faisait le point à mi-parcours du recensement électoral qui a démarré en novembre dernier. Les électeurs ont été exhortés par la Commission électorale nationale à mettre à jour leurs informations électorales à l’office de l’état civil. A l’époque, la NEC avait indiqué que les électeurs dont les informations personnelles ont changé devraient les mettre à jour avant l’élection présidentielle prévue le 4 août 2017.

Depuis, les opérations d’inscription se déroulent sans heurts selon Charles Munyaneza, le secrétaire exécutif de la commission électorale. Malgré quelques difficultés techniques, une assistance est immédiatement déployée par les autorités pour corriger le tir.

« L’électorat rwandais est engagé dans la campagne pour les prochaines élections… », a fait remarquer M. Munyaneza.

Le Secrétaire exécutif de la NEC a expliqué que jusque-là, les seules interruptions enregistrées lors des inscriptions sont occasionnées par des défaillances dues à la connexion internet.

Un recensement facilité par l’utilisation de plateformes numériques

Pour Charles Munyaneza, les préparatifs de l’élection présidentielle se déroulement merveilleusement bien. Le Secrétaire de la Commission électorale estime que l’utilisation de plateformes numériques a facilité le processus.

En cas de difficulté d’accès à la plateforme numérique de la NEC, les électeurs sont invités à se rendre dans les bureaux de Kigali ou à consulter nos agents à travers le pays.

« Chaque village compte quatre agents qui travaillent sur une base volontaire », a-t-il dit.

M. Munyaneza avance que des copies des listes électorales ont été déjà distribuées à tous les villages du pays afin de s’assurer que tous les citoyens puissent s’inscrire pour voter.

« Les informations qui requièrent la plupart du temps une mise à jour comprennent le changement d’adresse de résidence au cas où un électeur a déménagé du lieu où il était inscrit à l’origine », affirme le responsable de la Commission électorale qui annonce que le système est ouvert jusqu’à la publication de la liste finale le 15 juillet prochain.

Pour s’inscrire en tant qu’électeur, il faut être majeur, disposer de la carte d’identité nationale ou de n’importe quel document d’identité valable. Les électeurs doivent transférer leur statut de vote selon l’endroit où ils pensent qu’ils seront pendant le temps des élections parce qu’ils ne voteront que sur le site où leurs noms sont inscrits.

Selon les prévisions de la Commission électorale, au moins 6,9 millions de Rwandais devraient participer aux élections présidentielles de 2017.

Le Rwanda a engagé depuis le mois de novembre 2016 le processus électoral devant aboutir certainement à la réélection de Paul Kagame au mois d’août prochain. A ce jour, plus de 95% des électeurs se sont déjà inscrits sur la liste électorale nationale. Selon les autorités de la Commission électorale nationale (NEC) du pays, la majorité s’est inscrite via internet et les téléphones portables par SMS.

C’est l’information essentielle communiquée mercredi par la Commission électorale nationale du Rwanda qui faisait le point à mi-parcours du recensement électoral qui a démarré en novembre dernier. Les électeurs ont été exhortés par la Commission électorale nationale à mettre à jour leurs informations électorales à l’office de l’état civil. A l’époque, la NEC avait indiqué que les électeurs dont les informations personnelles ont changé devraient les mettre à jour avant l’élection présidentielle prévue le 4 août 2017.

Depuis, les opérations d’inscription se déroulent sans heurts selon Charles Munyaneza, le secrétaire exécutif de la commission électorale. Malgré quelques difficultés techniques, une assistance est immédiatement déployée par les autorités pour corriger le tir.

« L’électorat rwandais est engagé dans la campagne pour les prochaines élections… », a fait remarquer M. Munyaneza.

Le Secrétaire exécutif de la NEC a expliqué que jusque-là, les seules interruptions enregistrées lors des inscriptions sont occasionnées par des défaillances dues à la connexion internet.

Un recensement facilité par l’utilisation de plateformes numériques

Pour Charles Munyaneza, les préparatifs de l’élection présidentielle se déroulement merveilleusement bien. Le Secrétaire de la Commission électorale estime que l’utilisation de plateformes numériques a facilité le processus.

En cas de difficulté d’accès à la plateforme numérique de la NEC, les électeurs sont invités à se rendre dans les bureaux de Kigali ou à consulter nos agents à travers le pays.

« Chaque village compte quatre agents qui travaillent sur une base volontaire », a-t-il dit.

M. Munyaneza avance que des copies des listes électorales ont été déjà distribuées à tous les villages du pays afin de s’assurer que tous les citoyens puissent s’inscrire pour voter.

« Les informations qui requièrent la plupart du temps une mise à jour comprennent le changement d’adresse de résidence au cas où un électeur a déménagé du lieu où il était inscrit à l’origine », affirme le responsable de la Commission électorale qui annonce que le système est ouvert jusqu’à la publication de la liste finale le 15 juillet prochain.

Pour s’inscrire en tant qu’électeur, il faut être majeur, disposer de la carte d’identité nationale ou de n’importe quel document d’identité valable. Les électeurs doivent transférer leur statut de vote selon l’endroit où ils pensent qu’ils seront pendant le temps des élections parce qu’ils ne voteront que sur le site où leurs noms sont inscrits.

Selon les prévisions de la Commission électorale, au moins 6,9 millions de Rwandais devraient participer aux élections présidentielles de 2017.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*