Saisie des biens de Bibo et Karim – Le parquet national financier fait appel

karim_bibobourgiCeux qui croyaient que l’affaire des appartements de Karim et de Bibo Bourgi avait  connu son épilogue, suite à la décision du tribunal de grande instance de Paris (il avait débouté l’Etat de Sénégal, vont déchanter. En effet, selon la Rfm, le parquet financier national de Paris a fait appel, hier, de la décision dudit tribunal. Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice sénégalaise, avait annoncé la couleur, en marge de l’installation de la Cour d’appel de Ziguinchor. «L’État de Sénégal va faire appel de la décision de la justice française qui a rejeté les  demandes présentées pour obtenir la confiscation des biens appartenant à Karim et Ibrahima Khalil Bourgi dit Bibo», avait déclaré Sidiki Kaba. Les avocats de l’État de Sénégal avaient introduit une requête auprès du tribunal de grande instance de Paris pour obtenir la saisie de deux appartements parisiens d’une valeur de 600 millions de F Cfa, appartenant à Karim et Bibo Bourgi.

La décision prise par le procureur financier de Paris d’interjeter appel de la décision du tribunal de grande instance de Paris de débouter l’Etat du Sénégal dans l’affaire de la saisie des biens de Rimka et Bibo Bougi ne surprend pas l’avocat du co-accusé de Wade fils. Selon Me Baboucar Cisssé qui  souligne qu’ils ne sont pas encore informés de l’appel du parquet financier, «nous irons plaider le dossier devant la cour d’appel». Joint par téléphone, Me Cissé s’est voulu très clair : «Nous sommes confiants et ce sera la victoire du droit. Le droit sera dit et bien dit. Nous allons œuvrer dans ce sens. Nous allons défendre notre position, demander la confirmation du jugement». Il ajoute d’ailleurs que «cette décision est une décision qui a toutes les chances d’être confirmée en appel» parce que «le délit d’enrichissement n’existe pas en France, il n’existe qu’au Sénégal et en Corée du Nord».

Pour sa part, Me Simon Ndiaye, avocat de l’Etat se dit «rassuré que le parquet national financier de Paris ait fait appel» surtout qu’il y a «plusieurs délits financiers qui permettaient de qualifier les faits de Karim et ses complices comme étant des infractions». Réagissant sur la Rfm, l’avocat dit : «on ne va pas nous dire que, c’est l’Etat du Sénégal qui fait appel. L’Etat sénégalais n’est pas partie à la procédure, c’est le parquet financier qui pratique au quotidien le droit pénal, économique et financier qui fait appel. Ce qui prouve que la décision est discutable», a déclaré Me Simon Ndiaye. Et d’ajouter : «Nous attendons avec beaucoup de sérénité le procès en appel devant la Cour d’appel de Paris et nous espérons que les juges vont appliquer le droit français, le droit international dont la tendance claire aujourd’hui est de poursuivre les gens qui sont des délinquants financiers, permettre de saisir leurs biens, de recouvrer des biens publics qui ont été spoliés et nous travaillons dans ce sens, d’arrache-pied, dans l’intérêt de tous les sénégalais.».

Source: Le Populaire

In the Spotlight

JAMRA et DARUL KHURANN réclament un Référendum pour la peine de mort

by bishba in SOCIETE / FAITS DIVERS 0

A l’occasion de la Présidentielle américaine du 08 novembre 2016 (Trump/Clinton), trois Etats avaient saisi l’occasion pour organiser des consultations, afin de permettre à leurs administrés de se prononcer démocratiquement sur l’opportunité du rétablissement de [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*