Sanctions US contre la Turquie: Erdogan contre-attaque

Face aux sanctions américaines, le Président turc a ordonné de relever considérablement les droits de douane sur plusieurs catégories de produits américains, notamment les voitures, l’alcool et le tabac.

En guise de riposte aux sanctions américaines, la Turquie relève les droits de douane de 120% sur les véhicules de tourisme, de 140% sur les boissons alcoolisées et de 60% sur le tabac, selon un décret signé par le Président Recep Tayyip Erdogan.

Des hausses sont également prévues pour d’autres produits tels que les cosmétiques, le riz et le charbon.

Le vice-Président, Fuat Oktay, a justifié ces mesures par les «attaques délibérées commises par le gouvernement américain contre l’économie turque».

Le Président américain a annoncé vendredi sur Twitter une hausse des taxes à l’importation sur l’acier et l’aluminium turcs, désormais respectivement de 50% et 20%, notant que les relations entre les États-Unis et la Turquie, alliés au sein de l’Otan, n’étaient «pas bonnes en ce moment».

La Turquie envisage de doubler les taxe sur 22 produits américains pour un montant de 533 milllions de dollars.

La devise turque, qui a perdu près de la moitié de sa valeur face au billet vert depuis le début de l’année, a enregistré hier une baisse vertigineuse jusqu’à atteindre des plus bas historiques. Elle s’échangeait à 6,43 livres pour un dollar à la clôture de Wall Street, soit une baisse de 13,7% après avoir perdu jusqu’à 24% au cours de la journée.

Face à cette déroute, M. Erdogan, qui fait face à l’un de ses plus difficiles défis économiques depuis son arrivée au pouvoir en 2003, a appelé ses concitoyens à la «lutte nationale» et à changer leurs devises étrangères pour soutenir leur monnaie.

Le 10 août, le Président américain a annoncé vendredi un doublement des droits de douane sur l’acier et l’aluminium turcs importés aux États-Unis, affirmant que les relations avec Ankara n’étaient «pas bonnes en ce moment».

fr.sputniknews.com

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*