Santé : Bouteflika en Suisse

Abdelaziz BouteflikaLe président Abdelaziz Bouteflika, 79 ans, s’est envolé en direction de la Suisse afin d’effectuer des “contrôles médicaux périodiques”, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

En novembre 2014 et en décembre 2015, le président algérien avait effectué des contrôles similaires à Grenoble, en France.

Il avait été auparavant hospitalisé pendant plusieurs mois, à partir d’avril 2013, à Val-de Grace, à Paris, à la suite d’un AVC.

Aucune précision n’a été donnée sur la nature des contrôles et l’établissement hospitalier où il doit les effectuer.

Cette nouvelle hospitalisation intervient dans un contexte marqué par une polémique sur son état de santé.

Une polémique provoquée par une photo qui le montrait très affaibli, les yeux hagards, la bouche ouverte, le geste lent et des paroles inaudibles.

Elle avait été postée le 11 avril par le premier ministre français, Manuel Valls, sur son compte Twitter, à l’issue de sa visite officielle à Alger.

Elle avait sérieusement secoué bon nombre d’Algériens.

Le président Bouteflika n’avait jamais été montré, par le passé, dans une telle posture.

L’image a provoqué un malaise dans le pays.

Celles diffusées jusqu’ici dans les medias algériens montraient un président, même paralysé sur une chaise roulante, en forme.

Image copyright

La photo publiée par M. Valls, prise par un photographe de l’AFP, exprimait le contraire.

Le geste de M. Valls a été violemment critiqué par des chefs de partis et des personnalités proches du pouvoir.

Ils l’ont qualifié d'”atteinte contre l’institution présidentielle”.

“L’Etat ne restera pas les bras croisés”, dira le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

La photo a remis au gout du jour la polémique, vieille déjà de trois ans, sur l’état de santé du président Bouteflika et sa capacité à diriger le pays.

Des partis d’opposition n’ont cessé de marteler qu’il y a “vacance du pouvoir”, que le chef de l’Etat n’exerce plus ses prérogatives et que le pouvoir réel est entre les mains d’une oligarchie d’hommes d’affaires.

Réélu le 17 avril 2014 pour un quatrième quinquennat, après avoir supprimé durant son deuxième mandat, l’article de la Constitution limitant à deux les mandats présidentiels, Abdelaziz Bouteflika est absent de la scène nationale et internationale.

Les seules activités qu’il assume, sont les rares Conseils des ministres et les audiences furtives accordées aux visiteurs étrangers, alors que la Constitution révisée en février 2016, concentre pratiquement tous les pouvoirs entre ses mains.

www.bbc.com

In the Spotlight

Départ de ZUMA ! Par Ibrahima Sene Pit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Départ de ZUMA ! Le Vice Président de la République SUD Africaine, devenu récemment Président de l’ANC, parti majoritaire à l’Assemblée nationale, est devenu le remplaçant du Président ZUMA déchu! Paradoxalement, il ne s’est trouvé [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*