SCANDALE A LA POLICE : Le rapport sur la table du chef de l’Etat aujourd’hui

La Division de l’Inspection des Services de Sécurité (Diss), en charge de faire la lumière sur l’affaire de trafic de drogue, a bouclé son enquête. Après avoir auditionné tous les agents de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis), avec qui Cheikhna Cheikh Saad Bouh Keïta a eu à collaborer lorsqu’il dirigeait le service, les éléments du commissaire divisionnaire Mamadou Boye doivent déposer, ce lundi, leurs conclusions sur la table du Président de la République. officier

C’est en ce sens que des sanctions, et pas des moindres, sont attendues. D’ailleurs, les mêmes sources révèlent que les témoignages d’anciens collaborateurs de M. Keïta ne militent pas en sa faveur.

Parce qu’il n’entretenait pas d’excellents rapports avec ces derniers. «Il n’y aura pas de surprise, des sanctions vont tomber sur la tête de toutes les personnes qui sont, de près ou de loin, impliquées dans cette affaire», lance une autorité policière.

Austin, un perroquet ?

Pis, au sein du corps, des voix autorisées se sont levées pour accuser le commissaire Cheikhna Keïta de vouloir simplement ternir l’image de la police, alors qu’il est seulement à huit mois de la retraite. Ces mêmes voix ont décrié son «passage mouvementé» au commissariat de Kolda.

Pourtant, celui par qui cette affaire est arrivée, en l’occurrence, le Nigérian Raymond Ike Akpa dit Austin aurait, lors de ses différents entretiens avec les éléments de la Diss, mouillé les deux commissaires qui s’accusent mutuellement. Reconnaissant avoir été pris avec deux kilogrammes de cocaïne que lui aurait remis Cheikhna Cheikh Saad Bouh Keïta qu’il a connu dans un bar, Austin aurait prétendu que c’est le commissaire Niang qui lui a remis le numéro de téléphone du commissaire Keïta. Toujours dans sa déposition, il aurait confié aux enquêteurs avoir signifié à M. Keïta qu’il travaillait avec son prédécesseur, en l’occurrence, l’actuel patron de la police.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*