Scandale dans la magistrature : Le jeune magistrat ambitieux, la docteur-femme d’affaires et le mari cocu

7421450-11434099C’est l’histoire d’une femme d’affaires ayant connu 5 mariages qui se sont tous terminés par des scandales, d’un jeune magistrat un peu trop ambitieux et un mari cocu.

Au début des années 2000, la dame, médecin de son état et employée dans un laboratoire pharmaceutique de la place créa une entreprise de promotion médicale. Son mari l’y aida en lui permettant de déposer le capital et payer les salaires des employés durant la première année très difficile de l’entreprise. Quelques années après la société eut un succès fulgurant avec un chiffre d’affaires qui titillait le million d’euros. Le couple commença à acquérir un patrimoine commun avec les revenus de leur activité, développa d’autres affaires avec les frères du mari qui étaient déjà bien installés dans leurs propres affaires.

Prise par le succès, la femme commença à avoir un comportement étrange vis-à-vis de son mari sous prétexte qu’il était devenu une entrave à son succès professionnel. Elle proposa à son mari un divorce civil à l’amiable, tout en restant dans les liens du mariage religieux pour, selon elle, procéder à la séparation de leurs biens, et éviter par la même occasion les difficultés inhérentes à la gestion de leur patrimoine commun. Deux jours après le divorce civil à l’amiable, la dame se remaria avec le jeune magistrat d’environ dix ans son cadet. Ce dernier en fit sa « niaarel » au détriment de sa jeune épouse établie en France qui était sa compagne des périodes de galère. Le jeune magistrat ambitieux changea de vie depuis le mois d’octobre où intervint leur mariage. Depuis, sa vie rime avec voyages répétés à Dubaï et en Europe, cadeaux majestueux à la nouvelle belle famille, changement de garde-robe, Mercedes CLS, garde du corps et déjeuner dans les plus grands restaurants de Dakar.

Après le divorce civil à l’amiable, l’ex-mari continua à se considérer comme le véritable époux de la dame même si celle-ci avait quitté le domicile conjugal pour s’installer dans un appartement à Ngor. En effet, elle ne cessait de se jouer de lui en lui faisant croire qu’elle l’aimait toujours et qu’ elle rejoindrait le foyer familial à son retour d’un voyage professionnel qu’elle devait effecteur à Abidjan. En son absence, A. D., le mari, en profita pour rendre visite aux enfants et leur apporter des barquettes de crèmes glacées. C’est lors de cette visite qu’il découvrit le jeune magistrat affalé sur son canapé et se présentant comme l’époux du docteur. A. D., hébété, lui dit qu’il a dû se tromper parce qu’il était toujours marié religieusement à la dame et qu’elle lui était impossible d’avoir contracté un deuxième mariage entre temps.

Par ses investigations, le mari découvrit que son ex-épouse entretenait des relations avec le procureur durant leur mariage et qu’elle a eu à bénéficier de beaucoup de couvertures de sa part dans des contentieux au tribunal du travail qui n’ont jamais connus de suite. Pire encore, il accompagnait son épouse dans ses voyages d’affaires à son insu.
Consciente des risques de poursuites judiciaires qui pèsent sur sa personne pour adultère, polyandrie ou non-respect du délai de viduité, le docteur engagea des actions d’intimidation vis-à-vis de son ex-mari et de sa famille, sur fond d’affaires commerciales. En effet elle avait co-investi avec son ex-époux dans les affaires de ses frères pour l’ouverture de boutiques d’habillement et l’importation de produits de snacking et cosmétiques. Depuis quelques semaines, cette famille effectue des va et vient à la DIC et à la gendarmerie pour être entendu sur des sujets où toutes les preuves matérielles ont été produites par la défense sans que le docteur ne puisse en produire aucune.

Une citation à comparaître a été servie aux principaux membres de la famille pour ce mardi 03 février 2014 et tous les yeux seront braqués au Palais de justice pour voir si le procureur usera de sa force ou des moyens financiers colossaux de sa « tata-niareel » pour faire mettre sous mandat de dépôt son ex-mari cocu et ses petit-frères.

D’autres éléments croustillants vous seront servis sur les quatre premiers mariages rocambolesques de la dame et les raisons de son voyage actuel en Espagne en compagnie du jeune procureur qui était très proche du premier cercle rapproché de Wade.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*