SECRETARIAT GENERAL DU PS : Barthélemy DIAS se déclare candidat  pour Khalifa SALL

 SECRETARIAT GENERAL DU PS : Barthélemy DIAS se déclare candidat  pour Khalifa SALL

Le combat au sommet reprend au Ps. Barthélémy Dias, le bras droit de Khalifa Sall a déclaré sa candidature au poste de secrétaire général du parti. Son objectif clairement affiché est de chasser Ousmane Tanor Dieng et de mettre fin au compagnonnage avec Benno.

Un candidat déjà au poste de secrétaire général du Parti socialiste (Ps). Alors que la circulaire donnant le coup d’envoi des renouvellements des instances du parti n’est pas encore publiée, Barthélémy Dias a déclaré sa candidature au poste de secrétaire général du Ps. Le maire de la commune de Mermoz Sacré-Cœur est candidat à la succession d’Ousmane Tanor Dieng au poste de secrétaire général du Parti socialiste (Ps). Le bras droit du maire de Dakar, Khalifa Sall, a fait l’annonce, hier, via à sa page facebook. «Après de longues discussions, j’ai décidé, pour Khalifa Sall qu’on a injustement emprisonné, pour la justice et pour la dignité, d’être candidat au poste de secrétaire général du Ps», déclare Barthélémy Dias.

Ce dernier qui affirme que c’est une «candidature de principe, au nom du combat pour Khalifa Sall», clame sa légitimité pour occuper ce poste. Car il est, rappelle-t-il, adjoint de Khalifa Sall et premier adjoint à la vie politique du Parti socialiste.

Les renouvellements des instances du Ps doivent normalement débuter au mois d’octobre. Mais avant tout renouvellement les cartes doivent être mises en vente, car ce sont leurs détenteurs qui sont habilités à prendre part aux renouvellements des instances du parti. C’est pourquoi, Barthélémy Dias et beaucoup d’autres socialistes exigent la mise en vente des cartes. Mais les militants sont suspendus à la circulaire pour renouveler toutes les instances du parti y compris le secrétaire général qui interviendra au mois de juin 2018.

Barthélémy Dias rappelle que le mandat de Ousmane Tanor Dieng, l’actuel secrétaire général du parti est de 4 ans et qu’il arrive à terme en juin 2018.  «Au-delà de cette date, il ne sera plus légitime et ne pourra plus ni parler ni engager notre parti», explique un responsable de Vision socialiste, la structure qui regroupe les cadres socialistes.

C’est dire que le combat au sommet reprend au Ps. L’objectif affiché de Barthélémy Dias, le bras droit de Khalifa Sall est de chasser Ousmane Tanor Dieng et de mettre fin au compagnonnage avec Benno.

Par ailleurs, cette candidature met la pression sur Ousmane Tanor Dieng. En effet, le président du Haut Conseil des collectivités territoriales (Hcct) joue son avenir politique et par la même occasion son devenir à la tête de cette institution. «En effet, s’il est battu lors du congrès, il ne fait aucun doute que le président de la République va le dégommer», souligne ce socialiste qui considère Ousmane Tanor Dieng comme le troisième ministre socialiste du gouvernement. «Il est comme un ministre d’Etat sans portefeuille et le Président Macky Sall qui l’a nommé peut le révoquer à tout moment», note ce socialiste.

D’autre part, le candidat à la succession d’Ousmane Tanor Dieng a lancé un appel pour les retrouvailles de la famille socialiste. «Je demande aux responsables actuels du Ps de nous rejoindre. Les dirigeants actuels du Ps doivent comprendre que Macky Sall sait bien qu’ils n’ont pas gagné à Dakar lors des dernières élections législatives. Les socialistes qui s’attendaient à entrer au gouvernement n’ont pas eu ce privilège car Macky Sall n’est pas convaincu de leur poids politique dans la capitale, face à Khalifa Sall. C’est lui qui est dans les cœurs des Dakarois», martèle le maire de Mermoz-Sacré-Cœur, ajoutant qu’aucun sacrifice ne sera de trop pour que Khalifa Sall se présente à la prochaine présidentielle.

Charles Gaïky DIENE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*