SEDHIOU : GROSSESSE PRECOCE NON DESIREE Elle abandonne son nourrisson dans une cantine

Un cas d’abandon de nouveau né défraie la chronique dans la commune de Bounkiling située dans le nord de la région de Sédhiou. Une fille mère a confié le nourrisson de sexe masculin à un commerçant sans jamais revenir sur ses pas. Les langues se délient et font croire à l’expression d’une grossesse non désirée par la cruelle maman. L’enquête suit son cours.bebe_abandonne

La commune de Bounkiling est ébranlée par une drôle affaire d’abandon de bébé depuis l’après midi de ce dimanche. Une jeune dame âgée de seize ans environs a abandonné son bébé de deux mois dans une cantine du marché central.

Pape Kane du nom du commerçant à qui elle a confié le nourrisson déclare que la femme l’a supplié  de garder l’œil sur le bébé de sexe masculin le temps de poursuivre ses achats dans le commerce mais la cruelle maman n’est plus revenue sur ses pas pour reprendre l’enfant « elle est venue faire quelques achats d’articles de peu de valeur après avoir longtemps erré dans les environs au point d’éreinter le bébé, constat que je lui avais fais observer de vive voix.

La jeune dame a insisté à ce que je surveille son enfant jusqu’à ce qu’elle finisse ses course prétextant un chaud soleil sous lequel elle dit ne pas vouloir trainer l’enfant. Il était quatorze heures et jusque la nuit elle n’est plus revenue » déclare Pape Kane.  Après avoir d’abord conduit l’enfant au centre de santé, Pape Kane ajoute s’être ensuite rendu à la brigade de gendarmerie pour une déclaration de la situation. Pour l’heure, le bébé est placé sous sa responsabilité en attendant le résultat de l’enquête déjà ouverte sur ce délit qui délie toutes les langues.

Les spéculations concordantes font état d’une naissance qui pourrait provenir d’une grossesse non désirée compte tenu du jeune âge de la fille mère explique -ton. Dans la région de Sédhiou, des grossesses précoces surtout en milieu scolaires ont dépassé la barre de la centaine de cas rien que pour cette année et posent un phénomène social très préoccupant chez les jeunes.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*