SEDHIOU-MARCHE DES ETUDIANTS POUR LA CONSTRUCTION DE LA REGION Routes, Santé, Education, aires de jeu…tout est prioritaire

SEDHIOU-MARCHE DES ETUDIANTS POUR LA CONSTRUCTION DE LA REGION
SEDHIOU-MARCHE DES ETUDIANTS POUR LA CONSTRUCTION DE LA REGION
SEDHIOU-MARCHE DES ETUDIANTS POUR LA CONSTRUCTION DE LA REGION

Les étudiants de la région de Sédhiou inscrits dans les différentes universités du pays ont battu le pavé des grandes artères de la ville hier, vendredi 18 octobre 2013, pour réclamer la mise en œuvre d’un programme spécial de développement.

La région de Sédhiou est dépourvue de toutes infrastructures sociales de base. Une semaine auparavant, les jeunes du cadre de concertation avaient manifesté dans la rue pour les mêmes motifs.

Les étudiants ressortissants de Sédhiou inscrits dans les différentes universités du Sénégal et regroupés au sein d’une fédération régionale ont arpenté ce vendredi les grandes artères de la commune. Dans leurs rangs, les membres du cadre de concertation des jeunes qui déclare, par la voix de leur président, Idrissa Ndiaye, se retrouver dans les points de revendication.

A l’origine de cette marche pacifique, le dénuement quasi-total de la région de Sédhiou en infrastructures de base telle que les routes, les pistes de production, les structures de santé, le secteur de l’éducation entre autres, fait remarquer Massiré Kidiéra, porte-parole de la fédération.

 « Nous sommes une région pas comme les autres car nous ne bénéficions d’aucune infrastructure de taille ou digne du nom. Le stade municipal est une promesse devenue une vieille dame alors que la région compte 19 clubs de football et une équipe de handball reconnue pour ses performances, le deuxième lycée est resté un rêve, absence d’usine pouvant employer les jeunes », s’est-il désolé.

Ces jeunes souhaitent également la création d’un tribunal régional afin de réduire les déplacements incessants sur Kolda pour obtenir des extraits du casier judiciaire. « Un centre universitaire régional est une priorité alors que le gouvernement n’en parle même pas dans sa politique de développement national » ont-ils souligné par ailleurs. Cette marche fait suite à celle organisée la semaine dernière par les jeunes du Cadre de concertation de Sédhiou pour exiger de l’Etat la satisfaction de ces mêmes points de revendication.

D’autres manifestations publiques de rue sont prévues pour amener dit-on, le pouvoir central à élaborer un programme spécial de développement de la nouvelle région de Sédhiou. Le préfet du département de Sédhiou qui a reçu le mémorandum reconnait la pertinence des besoins ci-haut exprimés et promet de transmettre le document à qui de droit.

Amadou Mactar Cissé rassure par ailleurs de la « volonté réelle du gouvernement à désenclaver la région notamment par érection d’un pont sur le fleuve de Marsassoum, les pistes de production et un ensemble de secteurs à relever et dont les propositions sont faites en prélude à la tenue d’un conseil interministériel ici à Sédhiou ».

Moussa DRAME Sudonline

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*