Sénégal: 25 morts dans un accident de la route

Vingt-cinq personnes ont été tuées lundi dans le nord du Sénégal dans une collision entre un mini-car bondé se rendant au grand pèlerinage annuel de la confrérie mouride à Touba (centre) et un bus local, selon les services de secours.

Vingt-quatre des 27 personnes qui se trouvaient dans le mini-car, d’une capacité de 14 passagers, ont été tuées, et les trois autres blessées, a indiqué à l’AFP un habitant ayant pris part aux secours, précisant que six de ces morts appartenaient à la même famille.

Le 25ème tué est le chauffeur du bus, accompagné par un “apprenti”, lui-même blessé, a précisé ce secouriste.

L’accident s’est produit entre Kébémer et Sagatta, dans une zone approximativement à mi-chemin entre Touba et Saint-Louis, dont les passagers du mini-car étaient partis dans la matinée.

Des sources hospitalières citées par l’agence de presse publique APS ont évoqué un bilan d'”au moins 25 morts et une douzaine de blessés”.

Au Sénégal, de nombreux événements religieux drainant des milliers voire, comme le “Magal” (célébration, en langue nationale wolof) qui sera célébré mercredi, des millions de fidèles vers les fiefs des différentes confréries, sont souvent endeuillés par des accidents, particulièrement sur la route.

En avril, plus de 20 pèlerins avaient péri dans un incendie sur le lieu d’une retraite spirituelle annuelle de la confrérie tidiane, dans le sud-est du Sénégal, l’une des deux principales du pays, avec les mourides.

Au moins 16 personnes avaient trouvé la mort sur la route lors du précédent “Magal”, en novembre 2016.

Le “Magal”, jour férié au Sénégal, marque l’anniversaire, dans le calendrier musulman, du départ en exil au Gabon du fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le 12 août 1895.

Cheikh Ahmadou Bamba a été exilé par les autorités coloniales françaises au Gabon (1895-1902), puis en Mauritanie (1903-1907), avant d’être placé en résidence surveillée dans le nord du Sénégal.

Le Sénégal, réputé pour sa tolérance religieuse, est peuplé à plus de 90% de musulmans appartenant pour la plupart à diverses confréries, très influentes dans la vie politique et sociale.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*