Sénégal: Abdoulaye Wade exige le départ de Macky Sall du pouvoir

Wade en_meetingAbdoulaye Wade, critique vis-à-vis de la gouvernance du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, vendredi à Dakar, s’est dit favorable à la formation d’une commission de transition afin d’organiser une élection présidentielle en juin ou décembre 2015.

C’est à la Place de l’Obélisque que se sont réunis les nombreux militants de l’opposition à l’appel du Parti démocratique sénégalais (PDS) et du Front patriotique pour la défense de la République (FPDR). A moins de dix jours de la tenue du XVe sommet de la Francophonie dans la capitale sénégalaise, Abdoulaye Wade, qui a décliné l’invitation que lui a adressée le Président Macky Sall, a lancé: «Nous ne voulons pas troubler le sommet de la Francophonie. Nous souhaitons la bienvenue aux Chefs d’Etat francophones à Dakar».

Ensuite, l’ex-chef d’Etat a signifié que s’il voulait faire un coup d’Etat, il l’aurait fait depuis son retour à Dakar, c’est-à-dire le 25 avril 2014. «Je peux le faire, mais je ne vais pas le faire», a-t-il précisé dans son discours.

Abdoulaye Wade a fait remarquer que tous les secteurs socioéducatifs du Sénégal sont aux arrêts, de même que l’économie étouffée par une gestion catastrophique. Dans la foulée, il a exigé le départ de Macky Sall et la formation d’une Commission de transition afin d’organiser une élection présidentielle en juin ou décembre 2015.

«Vous avez compris que Macky Sall est incompétent. On doit réclamer son départ à la tête du Sénégal. S’il part, nous allons mettre en place une commission de transition et organiser une élection présidentielle en juin ou décembre 2015», lance Wade aux militants survoltés.

Concernant son fils Karim en prison depuis plus d’un an, Me Wade confie que Macky Sall s’est retrouvé dans une situation confuse, puisque n’ayant jamais trouvé de preuves par rapport à ce que la justice reproche au détenu.

Baba Mballo © OEIL D’AFRIQUE

1 Comment

  1. Ablaye Wade,
    Vous avez vraiment perdu le Nord! Le sens de l’honneur? Vous ne savez pas ce que c’est. Mais il est certain que le temps a malmené vos sens, surtout votre esprit. Vous avez disjoncté, en quelque sorte. Nous vous avons donné un bulletin de renvoi le 25 mars 2012 pour incompétence et banditisme d’Etat. Nous avons élu quelqu’un d’autre à 65%, il s’appelle Macky SALL. Il gouverne. Il est jeune, doué et sait encore discerner “pomme de terre” d’ “Angleterre”! Nous avons élu aussi une assemblée nationale qui légifère. Alors vous, qui ne vous êtes jamais remis de votre chute du 25 mars 2012, peut-être tombé sur la tête, vous venez nous parler de transition… Transition vers quoi? Tout comme d’ailleurs, vous demandait un certain Abdou DIOUF un jour que vous aviez renoué avec votre sport favori: LA SUBVERSION!
    Ablaye Wade, bayyi nou nguir yalla!

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*