SENEGAL-ECONOMIE: Le miel de la Casamance peut bénéficier d'une protection (ASPIT)

Ziguinchor (APS) – Le miel produit dans la région naturelle de la Casamance peut bénéficier d’une protection sous ”indication géographique” sur le plan international, en raison de sa qualité, a déclaré, jeudi, Talla Samb, responsable de ce volet à l’Agence sénégalaise pour la propriété industrielle et l’innovation technologique (ASPIT).

”Au vu des études qui ont été faites, nous estimons que si le miel de la Casamance est accompagné, il peut bénéficier d’une protection de l’indication géographique”, a-t-il dit lors d’une rencontre d’information et de sensibilisation sur ”l’indication géographique” organisée par l’ASPIT, dans le cadre de la valorisation du miel de la Casamance.

Il a expliqué que l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) a demandé à ses États membres d’identifier des produits qui pourraient être éligibles à la demande indication géographique.

C’est dans ce cadre que l’ASPIT a entamé des tournées dans les régions pour identifier ”les produits qui pourraient être éligibles à la démarche d’indication géographique”.

La finalité, selon lui, c’est la mise en place d’un comité local regroupant les producteurs et les acteurs locaux pour mener à bien le travail d’identification des produits éligibles à l’indication géographique.

Talla Samb a reconnu que ”la Casamance dispose d’autres produits qui pourraient être éligibles à l’indication géographique”. Il estime toutefois qu’il faudrait d’abord sensibiliser les différents acteurs sur la démarche d’indication géographique.

”Les indications géographiques sont des appellations qu’on donne aux produits de terroirs qui ont une certaine qualité. C’est ce qu’on appelle, en Europe, les appellations d’origine contrôlée. Ce sont de produits labellisés”, a-t-il expliqué.

Le responsable de l’ASPIT a dit que les indications géographiques créent ”une valeur ajoutée” en augmentant le profit des producteurs. Talla Samb a affirmé que les consommateurs seront aussi assurés de disposer d’un produit de qualité sur le marché.

Le gouverneur Cheikh Tidiane Dieng, qui a présidé la rencontre, a déclaré que c’est une occasion de valoriser les exportations de la région de Ziguinchor en ciblant les produits les plus abondants .

A ce titre, il a proposé au responsable de l’ASPIT de cibler la filière anacarde qui rapporte à la région de Ziguinchor un chiffre d’affaire de l’ordre de 20 milliards de francs CFA.

Le gouverneur Dieng a fait savoir que sa région est dotée de spécificités en matières culturelles et touristiques qui pourraient bénéficier d’une labellisation.

Cheikh Tidiane Dieng a évoqué d’autres produits susceptibles de bénéficier d’une labellisation, citant ”une catégories de crevettes expérimentées à Katakalousse”.

”Je n’ai rencontré nulle part ailleurs ces genre de crevettes. C’est valable pour d’autres produits tels que les fruits de mer dont nous avons des spécificités dignes d’intérêt”, a-t-il fait observer.

ASB/AD

In the Spotlight

Vidéo- Assane Diouf change de look et reprend du service.

by bishba in FAITS DIVERS 0

Related Posts:DIRECT Alain Juppé : «Une fois pour toutes, je ne…Donald J. Trump ou le délire du dément (par Abou…Les élections législatives peuvent-elles se tenir le…Direct – Emmanuel Macron : «Je mettrai tout…17 novembre 1986 [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*