SENEGAL-EDUCATION: UN PLAN D’ACCÉLÉRATION DE LA SCOLARISATION À KAFFRINE POUR 2016-2020

SENEGAL-EDUCATION: UN PLAN D’ACCÉLÉRATION DE LA SCOLARISATION À KAFFRINE POUR 2016-2020

L’inspection d’académie (IA) de Kaffrine (centre) a lancé vendredi un “plan d’accélération” de la scolarisation, d’un coût de 12 milliards de francs CFA, à mettre en œuvre pour la période 2016-2020, a constaté l’APS.

“Le coût de ce plan d’accélération de la scolarisation est d’environ 12 milliards de francs CFA. Le plan va s’étaler de 2016 à 2020, dans le but de rattraper le retard de la région de Kaffrine concernant l’accès des enfants à l’école”, a précisé l’inspecteur d’académie de Kaffrine, Maba Bâ.

“Kaffrine fait partie des cinq régions du pays qui ont les taux bruts de scolarisation les plus faibles”, a dit M. Bâ à des journalistes, en marge d’un forum de lancement du Plan d’accélération de la scolarisation dans l’académie de Kaffrine (PASAK).

Des élus locaux, des chefs d’établissements scolaires, des inspecteurs de l’éducation et de la formation, des parents d’élèves et des chefs religieux ont pris part au forum.

En 2015, le taux brut de scolarisation s’élevait à 86,6% au niveau national, mais la région de Kaffrine en était “seulement” à 50,8%, a rappelé Maba Bâ.

“Concernant l’accès équitable des enfants à l’école, nous avons des difficultés. Conformément aux orientations du ministère de l’Education nationale, l’académie de Kaffrine développe depuis quelques années des stratégies pour améliorer considérablement ses taux d’accès à l’école”, a-t-il souligné. 

Les activités agro-pastorales, qui attirent de nombreux enfants en âge d’aller à l’école, “influent négativement sur le taux d’accès” à l’école, a expliqué M. Bâ, assurant que le PASAK “intéresse déjà des bailleurs”, dont la Banque mondiale. 

“La religion musulmane exerce une forte pression sur le système éducatif, qui devra proposer des modèles alternatifs conformes à la demande”, a poursuivi l’inspecteur d’académie de Kaffrine, concernant les causes du retard de la région en matière de scolarisation des enfants.

SENEGAL-EDUCATION: REPRÉSENTATIVITÉ DES FILIÈRES SCIENTIFIQUES : L’IA DE KAFFRINE DIT AVOIR ATTEINT LE TAUX FIXÉ

Kaffrine, 30 sept (APS) – La région de Kaffrine (centre) a franchi la barre des 40%, le taux fixé par l’Etat pour la représentativité des élèves inscrits dans les filières scientifiques, a déclaré vendredi son inspecteur d’académie, Maba Bâ.

“L’objectif fixé par l’Etat du Sénégal, dans le cadre de l’orientation des élèves vers les séries scientifiques, c’est d’arrivé à 40% en 2020. En 2017, la région de Kaffrine a déjà franchi ce pas”, a dit M. Bâ aux journalistes, en marge du forum régional de lancement du Plan d’accélération de la scolarisation dans l’académie de Kaffrine (PASAK). 

“Actuellement, 40,32% des effectifs des classes de troisième de la région de Kaffrine sont orientés dans les série scientifiques. Nous avons donc franchi la barre des 40%. La région de Kaffrine a atteint ce qu’on attendait d’elle pour 2020”, a précisé Maba Bâ. 

L’inspection d’académie a atteint cet objectif par l’organisation de cours de renforcement dans les disciplines scientifiques, a-t-il expliqué, ajoutant que les cellules d’animation pédagogique de la région ont également été renforcées. 

“Nous avons eu des projets d’établissements scientifiques financés par la Banque mondiale. C’est pourquoi il y a eu ce grand rush vers les filières scientifiques”, a poursuivi M. Bâ. 

Selon lui, des cours de renforcement en mathématiques ont été dispensés aux élèves, ce qui a aussi aidé l’inspection d’académie de Kaffrine à atteindre l’objectif fixé. 

Par ailleurs, les chefs d’établissements scolaires de la région vont veiller au respect de la consigne donnée par le ministère de l’Education nationale de démarrer les cours le jour de la rentrée des élèves, le 9 octobre, a assuré Maba Bâ.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*