Sénégal: Karim Wade édifié sur sa demande de liberté provisoire le 29 décembre 2014

Karim Wade, le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade
Karim Wade, le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade
Karim Wade, le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade

Karim Wade, poursuivi pour enrichissement illicite présumé d’un montant de 117 milliards francs CFA, devra patienter jusqu’au lundi 29 décembre 2014, pour savoir si la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) va lui accorder une liberté provisoire ou non. 

Suspendu le 11 novembre dernier à la suite du limogeage du procureur spécial de la CREI, Alioune Ndao, le procès de l’ancien ministre Karim Wade a repris ce lundi 22 décembre 2014 au palais de justice de Dakar. Dès l’ouverture de l’audience, les avocats de Karim Wade ont demandé à la cour d’accorder la liberté provisoire à leur client.

Mais, ils devront attendre jusqu’en début de semaine prochaine pour connaître le délibéré de la CREI sur leur demande de liberté provisoire à Karim Wade.

Malgré tout, le procès s’est poursuivi, avec la présence à la barre de l’un des principaux co-accusés du fils de l’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade. Ibrahim Khalil Bourgi dit Bibo est rentré à Dakar samedi soir. Inculpé pour enrichissement illicite au même titre que Karim Wade, Bourgi a été évacué vers la France en août dernier pour pouvoir se soigner. Avant son évacuation, il s’était présenté devant la barre, couché sur une civière.

De leur côté, les avocats de Pape Mamadou Pouye, coaccusé de Karim Wade, ont aussi demandé à la CREI d’accorder à leur client une liberté provisoire, plaidant ses «difficiles conditions de détention». Les avocats ont invoqué la détention préventive de leur client «dans une cellule de 20 mètres carrés, qu’il partage avec 15 codétenus». Ce qu’a réfuté Cheikh Tidiane Mara, le procureur spécial de la CREI, arguant qu’il n’a passé que 20 mois en prison, au moment où il risque 10 ans d’incarcération, à l’image de Karim Wade.

Le procès de Karim Wade a démarré depuis le 31 juillet dernier.

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*