Sénégal: la police s’invite à une télévision privée et récupère une bande

police-sénégalaiseAu Sénégal, la tension est vive depuis l’annonce de Macky Sall de renoncer à réduire son mandat de sept à cinq ans. Plusieurs partis de l’opposition et de la société civile ont appelé à voter «Non» lors du referendum prévu le 20 mars 2016. Dans l’après-midi du vendredi 26 février, la Division des investigations criminelles a investi les locaux de la télévision Walfadjri pour récupérer une bande dans laquelle, un opposant se prononçait sur les différents points du referendum et sur la question du traitement de l’homosexualité par les autorités.

Le «front du non» s’est élargi, mercredi 24 février, pour s’opposer au référendum sur la révision constitutionnelle prévu le 20 mars au Sénégal. Ce mouvement estime que le président Macky Sall avait la possibilité de ne pas consulter le Conseil constitutionnel ou d’ignorer son avis qui préconise que la réduction à cinq ans ne peut pas s’appliquer au mandat en cours. Depuis lors, beaucoup de leaders politiques et d’associations de la société civile estiment que si le président avait réellement l’intention de tenir sa promesse de campagne, il aurait dû «démissionner à l’issue des cinq ans de mandat» et se présenter à un nouveau scrutin.

Ces leaders ont investi les plateaux de télévision et la bande FM pour appeler à voter «massivement non» lors du referendum. Et les choses se sont vite accélérées ce vendredi, lorsque la Division des investigations criminelles s’est présentée au siège du groupe Wal Fadjri pour exiger qu’on leur remette les enregistrements de l’émission «Diiné ak Diamono». Ce que les responsables du groupe ont accepté de faire après concertation avec le patron dudit groupe, Sidy Lamine Niasse.

Sur la base des enregistrements, la Division des investigations criminelles (Dic) a convoqué le journaliste Mouth Banne, par ailleurs coordonnateur de la coalition «Jubanti Sénégal», qui appelle à voter massivement «Non». Pour les proches du journaliste, cette convocation pourrait être liée aux déclarations faites par Mouth Banne sur le plateau de Diiné ak Diamono, notamment sur l’homosexualité que le pouvoir voudrait, selon l’invité de l’émission, légaliser en passant par les réformes engagées par le chef de l’Etat.

La coalition «Jubanti Sénégal» qui regroupe des organisations de la société civile a vu la manifestation qu’elle avait annoncée samedi dans les rues de la capitale être interdite par le préfet de Dakar. La tension reste vive.

 OEIL D’AFRIQUE

In the Spotlight

Départ de ZUMA ! Par Ibrahima Sene Pit

by James Dillinger in A LA UNE 0

Départ de ZUMA ! Le Vice Président de la République SUD Africaine, devenu récemment Président de l’ANC, parti majoritaire à l’Assemblée nationale, est devenu le remplaçant du Président ZUMA déchu! Paradoxalement, il ne s’est trouvé [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*