Sénégal: les langues nationales intégrées au parlement

Sénégal-les-langues-nationales-intégrées-au-parlementAvec le soutien de l’Union européenne, l’Assemblée nationale du Sénégal vient de se doter d’un système d’interprétariat simultané de six langues nationales, lors des débats.

Ce système d’interprétariat simultané des langues nationales – wolof, en diola, malinké, pulaar, sérère, soninké – lors des débats à l’Assemblée nationale a été financé par l’Union européenne à la demande de l’Etat du Sénégal. Dominique Dellicour, représentante de l’Union européenne au Sénégal estime que le système facilitera aux députés la communication dans leur travail. Elle invite à pérenniser l’instrument.

De son côté, Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar salue ce système. «Il permet d’améliorer la qualité de travail des parlementaires. Ce qui nous permettra d’assurer notre mission de régulateur et de contrôleur de l’action du gouvernement », a-t-il évoqué.

Pour le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, l’utilisation des langues nationales, demeure une ambition, à côte du français, dans tous les secteurs du pays.

Pour cela, il estime que l’Assemblée nationale occupe dans cette dynamique de promotion des langues nationales, la place qui est la sienne.

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*