Sénégal: l’ex-Président Wade s’adresse à Obama et Hollande sur le sort de son fils en prison

L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade s’exprime lors d’une réunion politique, le 4 février 2015 à Dakar |AFP
L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade s’exprime lors d’une réunion politique, le 4 février 2015 à Dakar |AFP
L’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade s’exprime lors d’une réunion politique, le 4 février 2015 à Dakar |AFP

L’ex-chef d’Etat du Sénégal, Abdoulaye Wade vient de saisir les Président français et américains, à travers une correspondance, pour leur demander d’intervenir sur l’emprisonnent de Karim pour «enrichissement illicite».

Il s’agit simplement d’une demande d’assistance judiciaire adressée à François Hollande et à son homologue américain Barack Obama. C’est pour leur demander de conseiller le président de la République, Macky Sall, dans sa gestion du Sénégal.

«C’est fort de la coopération entre nos peuples, entre nos gouvernements et des expériences que nous faisons appel à vous, pour que vous nous apportiez votre assistance juridique, en émettant un avis dans un litige qui risque d’avoir de terribles conséquences. Cette assistance juridique sera, comme par le passé, un avis technique sans aucune immixtion dans nos affaires intérieures»,explique Abdoulaye Wade dans la missive.

Dans la lettre, l’ex-Président s’offusque du fait que Macky Sall interdit de sortie, depuis deux ans, du territoire sénégalais à 25 personnes du Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition), dont des anciens ministres et hauts cadres.

La lettre dénonce également les accusations contre Karim Wade sur un présumé patrimoine d’un milliard d’euros.

Karim Wade est jugé pour un tribunal spécial pour s’être enrichi illicitement.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*