SENEGAL-MAROC-IMMIGRATION Rabat promet de mieux traiter les ressortissants sénégalais

Salaheddine Mézouar ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Maroc
Salaheddine Mézouar ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Maroc
Salaheddine Mézouar ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Maroc

Dakar (APS) – Le Maroc a décidé de dérouler une nouvelle politique d’immigration visant une meilleure prise en charge des étrangers vivant dans son territoire, dont les ressortissants sénégalais, a déclaré lundi à Dakar son ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mézouar.

Le ministre marocain a fait cette déclaration après que des ressortissants sénégalais établis au Maroc et dans d’autres pays y ont été tués, dans des circonstances non encore élucidées pour la plupart.

Le meurtre d’un Sénégalais résidant au Maroc, en août dernier, avait indigné l’opinion publique sénégalaise. Ismaïla Faye (29 ans) a été poignardé par un citoyen marocain.

Horizons sans frontières, une structure non gouvernementale, a récemment organisé une marche de protestation contre cette situation et interpellé les autorités sénégalaises.

“Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique de l’actuel gouvernement, un département a été créé pour prendre en charge les questions d’immigration. Nous avons pris trois décisions majeures, dont la régularisation des Sénégalais et des étrangers venus d’autres” pays, a expliqué M. Mézouar.

Il s’exprimait au sortir d’une audience avec la présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Sénégal, Aminata Tall.

Salaheddine Mézouar, qui effectue une visite de travail à Dakar, était accompagné de l’ambassadeur du Maroc au Sénégal, Taleb Barada. Etaient aussi ses côtés le directeur des Affaires africaines de l’ambassade, Moha Ouali Tagma, et Abdallah Boutad Ghart, un ministre-conseiller à la représentation diplomatique du royaume à Dakar.

“Nous voulons intégrer les étrangers dans des secteurs clés comme l’éducation et la santé. Il y a aussi la prise en charge et l’intégration progressive, à travers la formation professionnelle et toutes les opportunités qu’offre le Maroc”, a-t-il assuré.

Cette nouvelle politique est basée sur “le sérieux” et “la détermination”, a-t-il souligné, assurant qu’elle portera ses fruits “bientôt”.

Le chef de la diplomatie marocaine a fait état de l’implication personnelle du roi Mohamed VI dans cette nouvelle démarche, en vue d’une meilleure intégration des Sénégalais et des autres expatriés vivant au Maroc.

“Le roi du Maroc va veiller personnellement à ce que ce dossier, qui touche la sensibilité de familles, de peuples et de pays frères soit dépassé, pris en charge et traité avec tout le sérieux et toute la rigueur que cela nécessite”, a-t-il insisté.

“Le Maroc a toujours fait et continuera à faire de son mieux, parce que les Sénégalais qui vivent au Maroc sont nos frères avant d’être de simples personnes qui traversent nos frontières pour aller ailleurs. Nous avons une responsabilité morale vis-à-vis d’eux”, a souligné M. Mézouar.

En août dernier, Ismaïla Faye a été poignardé à mort par un citoyen marocain, alors qu’il se rendait à Fès, au mausolée de Cheikh Ahmed Tidiane Chérif, pour des prières. Son meurtre allongeait la liste des Sénégalais morts dans des circonstances semblables, à l’étranger.

Un rapport d’Amnesty International sur la situation des Sénégalais établis à l’étranger signale que beaucoup d’entre eux sont tués en Espagne, en Italie, aux Etats-Unis, au Gabon et dans d’autres pays.

MTN/ESF

In the Spotlight

LE GHANA « SORT DU FMI » ET RESTE DEBOUT

by bishba in Economie 0

Le Ghana a surpris en claquant la porte au FMI, principal régulateur institutionnel de la finance internationale. Il se prive ainsi d’une manne qui lui tendait les bras. Il se devait donc de vite trouver [...]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*