Sénégal: Me Wade cite des Présidents africains dans l’emprisonnement de son fils, Karim

Abdoulaye-WadeL’ex-Président du Sénégal, Maître Abdoulaye Wade

L’ex-président sénégalais, Abdoulaye Wade qui s’est offert une promenade de santé, samedi dans les rues de Dakar, a estimé que des chefs d’Etats africains ont demandé à plusieurs reprises à Macky Sall de libérer Karim Wade emprisonné pour enrichissement illicite présumé.

«Le président Ouattara lui (Macky Sall) a dit plusieurs fois de libérer Karim Wade, le président Sassou Nguesso pareil, même le président Ali Bongo du Gabon lui a dit de le libérer, mais il ne fait que promettre, des promesses qu’il ne tient jamais», a affirmé Abdoulaye Wade en langue nationale wolof.
L’ex-chef d’Etat a été interdit d’accès à la Place de l’Obélisque où il devait participer au sit-in organisé par le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), une manifestation qui n’était pas autorisée par l’administration.

Le cortège de Wade a essuyé des tirs de gaz lacrymogènes de la part des nombreux policiers qui avaient ceinturé le lieu prévu pour le sit-in. Abdoulaye Wade a fustigé le fait que Macky Sall retient en otage des responsables du PDS en leur interdisant la sortie du territoire national. Il a aussi ajouté que les avocats de Karim Wade sont allés à la Cour de la CEDEAO pour dénoncer l’interdiction de sortie du territoire de Karim Wade et Cie.

«Je ne refuse pas de dialoguer avec Macky Sall. Mais s’il refuse de dialoguer, je vais lui forcer la main, quitte à ce que je perde la vie», a-t-il averti, expliquant qu’il n’a pas envie de siéger dans l’actuel gouvernement, même s’il en a la capacité physique et intellectuelle.

Comme vendredi, lors des tiraillement entre forces de l’ordre et manifestants, des opposants ont interpellés par la police.

© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*