SENEGAL–OUGANDA REACTIONS… REACTIONS… REACTIONS…

MOHAMED DIAME, CAPITAINE DES «LIONS»foot_giresse_diame

«On a du mal à nous libérer»
(Envoyé Spécial à Marrakech) – «Nous sommes satisfaits pour la qualification. Nous étions venus chercher une victoire et nous l’avons obtenue», a déclaré le capitaine de l’équipe nationale du Sénégal de football après la qualification des «Lions» au dernier tour des éliminatoires de la coupe du monde de football «Brésil 2014».

«Mais, s’est-il empressé de relever, nos prestations commencent à agacer. Parce que ça fait déjà longtemps qu’on donne l’impression qu’on a du mal à nous libérer sur le terrain».  «Or, dira Mohamed Diamé, nous avons quand même une énorme qualité dans le groupe. Personnellement, je ne comprends pas pourquoi, on n’arrive pas à se libérer. Il faut toujours attendre qu’on encaisse un but pour voir les gens se libérer. Franchement, c’est fatiguant !»
Selon le sociétaire de West Ham, «c’est un problème qui n’est pas facile à résoudre, mais il va falloir qu’on s’y mette». «Je n’ai pas la solution. Et si tel était le cas, ce serait déjà résolu», souligne-t-il.
A la question de sa savoir si cette crispation est liée à une peur de perdre plus qu’à l’envie de gagner, Momo répond : «nous n’avons pas peur, mais nous nous mettons en danger quelque fois. Dans le passé, nous avons encaissé un but bête (Sénégal-Angola le 23 mars à Conakry, Ndlr) et  c’est ce but qui nous poursuit. Ce qui fait que nous nous mettons en difficulté tout seul».  «Il faut le rectifier parce que si ça passe aujourd’hui, ça risque d’être compliqué quand nous croisons de grandes équipes.  Nous sommes dans les barrages. Forcément, il faut que nous élevions notre niveau de jeu pour aller à la coupe du monde. Il faut que chaque joueur soit à son meilleur niveau», a-t-il indiqué.

ALAIN GIRESSE, SELECTIONNEUR DES «LIONS»

«Beaucoup d’hésitations»
«Le résultat est satisfaisant parce que nous sommes qualifiés. Mais, dans les détails,  je dirai qu’il y avait beaucoup de crispation. C’est peut-être lié à l’enjeu. Je n’ai pas la réponse ici et maintenant pour dire pourquoi, nous étions restreints dans toutes nos initiatives. Nous étions timorés dans tout ce qui était possibilité de jeu. On a joué avec beaucoup d’hésitations. Nous aurions pu nous mettre à l’abri plus vite», a déclaré Alain Giresse.  Et d’ajouter : «mon équipe a été loin de ce qu’elle est capable de faire, surtout par rapport au potentiel du groupe. Contre la Zambie, j’ai pu aligner deux équipes différentes, en deux mi-temps. Ça crée une situation pas du tout aisée pour le coach».
«Mais, relève le sélectionneur des «Lions», aujourd’hui, il y avait de la réserve dans l’expression de chaque joueur. On peut et on doit réclamer mieux. Nous allons essayer de crever le mystère».

SADIO MANE, BUTEUR DECISIF

«Il fallait jouer intelligemment»
(Envoyé Spécial à Marrakech) – «Le match a été très difficile pour nous à cause du carton rouge que l’Ouganda a écopé. Ce qui a poussé l’équipe à descendre pour mieux se défendre en essayant de procéder par des contres. Nous aussi, avons compris l’enjeu. On ne pouvait pas se permettre de prendre trop de risques en laissant des boulevards derrière. Il fallait jouer avec intelligence. Ce qui a fait que le match a pris du temps pour se décanter. Mais je ne considère pas que je me suis racheté par rapport au match-aller où j’ai raté des occasions», a déclaré Sadio Mané, auteur du but décisif qui envoie le Sénégal dans les barrages. C’est le deuxième but de l’attaquant de Salzburg dans les éliminatoires. Il avait ouvert son compteur lors de la première journée. C’était le 2 juin 2012, face au Liberia à Dakar.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*