SENEGAL-OUGANDA SAMEDI A MARRAKECH Augustin Senghor et Giresse appellent à l'humilité contre les Cranes

Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Me Augustin Senghor, et le sélectionneur de l’équipe nationale, Alain Giresse, ont fait valoir un discours empreint de prudence, l’approche qui leur semble plus adéquate pour jouer l’Ouganda, samedi à Marrakech (Maroc), dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2014.”Il est plus judicieux de se concentrer sur le match contre l’Ouganda avant de penser à la coupe du monde 2014″, a déclaré Me Augustin Senghor, dans un entretien avec l’APS. lions_augustin_giresse

Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) répondait à la question de savoir si la qualification de l’équipe nationale de basket à la coupe du monde de la discipline, prévue en Espagne, est de nature à mettre la pression sur les Lions du football.

Me Augustin Senghor a salué la performance de l’équipe nationale de basket, troisième de l’Afrobasket 2013, mais a relevé que les Lions du football doivent surtout se concentrer sur le match de samedi, avant de se projeter sur une toute autre échéance. De son côté, Alain Giresse, peut-être instruit par les derniers faux pas des Lions en éliminatoires du Mondial (Togo en 2005 et Gambie en 2008) et de la CAN contre la Côte d’Ivoire, fait preuve de modestie, tout en affirmant que l’ambition est de jouer la gagne.

S’exprimant dans un entretien avec les envoyés spéciaux de la presse sénégalaise à Marrakech (Maroc), le sélectionneur national a cependant refusé de porter le costume de favori. “Pourquoi voulez-vous que je rentre dans tout ça?”, répond le technicien français, à la question de savoir si le Sénégal peut être considéré comme le favori de la rencontre contre l’Ouganda. Alain Giresse a toutefois fini par reconnaître que “dans l’approche qu’on peut en avoir et la préparation que l’on fait de son équipe, on pense toujours faire en sorte de gagner”.

Leader de son groupe de qualification avec un point d’avance sur l’Ouganda, le Sénégal peut se qualifier en cas de résultat positif (victoire ou nul), ce samedi à Marrakech (Maroc), où se déroulera son match contre l’Ouganda, prévu à 20 heures GMT.

ECHOS

JOURNALISTES BLOQUES : Les envoyés spéciaux des organes de presse du Sénégal ont été confrontés à de sérieux problèmes pour assister aux séances d’entraînement des «Lions» pourtant ouvertes. Ils ont été refoulés hier, matin avant de subir les mêmes désagréments l’après-midi. Le comble c’est que Fédéraux et services d’ordre du stade se renvoient la balle. Quand le directeur du stade exige une note écrite autorisant les journalistes sénégalais à franchir le portail à chaque séance ouverte, à la fédération on soutient que cela n’est pas nécessaire et que l’autorisation verbale devrait suffire.

JOURNALISTES BLOQUES BIS : Désireux de mettre un terme à ce manque de respect notoire de la part de la Fédération sénégalaise de football, les Envoyés Spéciaux ont tenu à s’expliquer devant les deux autorités pour qu’un tel dysfonctionnement ne se reproduise plus.

ACCREDITATION : L’autre inquiétude de la presse c’est l’accréditation. Ce fameux sésame qui donne accès au stade devrait être confectionné à Dakar et remis aux Envoyés Spéciaux depuis lundi. Or, certains sont déjà à Marrakech depuis le week-end dans le souci de mieux informer l’opinion nationale. On se demande alors si ce ne serait plus intelligent de confectionner des badges au Maroc pour amoindrir les charges. Plutôt que d’en fabriquer une tonne et deux quintaux à Dakar souvent pour des journalistes qui ne vont même pas effectuer le déplacement. D’autant plus que la fabrication nécessite juste un ordinateur portable et une imprimante mobile.

INQUIETUDE : Une autre grosse inquiète dans le match devant opposer le Sénégal à l’Ouganda, c’est qu’il risque de se jouer dans des gradins vides. Ici, à Marrakech, les marocains ne sont aucunement intéressés par cette «finale» de la poule J. Pis, les supporters sénégalais pour la plupart basés à Casablanca ne savent pas à quelle autorité se fier. Pas de communication sur la commercialisation des billets ni de convoi du 12ème Gaïndé.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*