Sénégal: plaidoyer dans le secteur des mines

Le président sénégalais, Macky Sall
Le président sénégalais, Macky Sall
Le président sénégalais, Macky Sall

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall a plaidé mardi à Dakar  le renouveau du secteur minier qui fait partie des six secteurs parmi lesquels, le Plan Sénégal émergent (PSE) compte atteindre ses objectifs.

«La dynamique enclenchée doit être renforcée afin que ce secteur joue davantage un rôle prépondérant dans la réalisation des objectif fixés pour une prospérité durable du secteur pour le bien de la population. L’Etat ne ménagera aucun effort pour consolider son rôle dans le consensus et le renouveau du secteur minier », a estimé Macky Sall, devant des ministres de plusieurs pays.

Il procédait à l’ouverture officielle de la troisième édition du Salon international des mines (SIM) 2014, organisé par le ministère sénégalais des Mines et de l’Industrie. Selon les organisateurs, l’événement qui a pour thème «Le secteur minier: un moteur de croissance et de prospérité », réunit 850 participants issus de sociétés minières sénégalaise et internationale venus de 30 pays, parmi lesquels le Nigéria représenté par le groupe Dangote.

Macky Sall a indiqué aux participants que le gouvernement du Sénégal attend avec intérêt les conclusions de leurs travaux (Salon international des mines, Ndlr), «pour une contribution sans faille à la croissance économique du pays».

Le Président a aussi demandé aux sociétés minières exploitantes de prendre en compte des populations locales et de veiller à la préservation de l’environnement autour duquel les entreprises évoluent. Le chef de l’Etat demande également à ce que  les fabriques minières renforcent l’école en termes de moyens et de ressources pour créer des cadres valeureux dans le secteur des mines particulièrement en Afrique de l’Ouest.

Par ailleurs, Ousmane Cissé, directeur des mines et de la géologie a annoncé l’arrivée de la société Indorama pour la relance durable des Industries chimiques du Sénégal (ICS), avec un montant de 225 millions de dollar sur une période de 14 à 20 mois.

Le Sénégal possède des carrières de mines dans plusieurs zones exploitées par différentes sociétés, dont Sabodala Gold Operations, filiale de la société canadienne Teranga Gold.

Baba Mballo
© OEIL D’AFRIQUE

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*