Sénégal : polémique dans la lutte anticorruption

CorruptionLa polémique entoure la nomination, par le président Macky Sall, de la nouvelle patronne de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC).

Seynabou Ndiaye Diakhaté, une magistrate de renom, remplace Nafi Ngom Keita, qui avait été nommée à la tête de l’OFNAC en juillet 2013.

Le limogeage de Mme Keita survient quelques mois après la publication d’un rapport de l’OFNAC sur la corruption au Sénégal.

Le document avait dénoncé la gestion de plusieurs entreprises publiques par des directeurs, dont certains sont membres du parti du président Macky Sall.

On peut citer le directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar, l’entreprise qui s’occupe de l’hébergement et de la restauration des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop.

Certains observateurs considèrent que Nafi Ngom Keita a été limogée parce que des proches du chef de l’Etat ont été épinglés dans le rapport.

Le document, le premier du genre à être publié par l’OFNAC, a révélé des pratiques de corruption dans l’administration publique sénégalaise.

Le rapport d’une centaine de pages concerne beaucoup de secteurs d’activité : la santé, les impôts, les transports, les marchés publics, etc.

Ses auteurs affirment que l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme, le Sénégalais Lamine Diack, a financé certains partis politiques avec de l’argent reçu de la Russie.

Des sources proches de l’OFNAC affirment que cette institution anticorruption enquête sur l’affaire Petro-Tim, une société créée pour participer à la gestion du pétrole découvert au Sénégal.

Des proches de Macky Sall seraient cités dans l’enquête concernant Petro-Tim, qui devrait être publiée avant la fin de l’année.

En créant l’OFNAC en 2012, le président sénégalais avait fait part de son intention de lutter contre la corruption.

D’anciens dirigeants proches de l’ex-président Abdoulaye Wade, dont son fils Karim, ont été jugés pour détournement d’argent.

Par Nadège Sinarinzi, correspondante à Dakar

BBC

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*