SENEGAL-POLITIQUE-OPPOSITION Appel à la concertation de Macky Sall: Boolo Taxawu Askanwi opte pour le refus

La coalition Boolo Taxawu Askanwi (opposition), qui regroupe notamment le Parti démocratique sénégalais (PDS)
La coalition Boolo Taxawu Askanwi (opposition), qui regroupe notamment le Parti démocratique sénégalais (PDS)
La coalition Boolo Taxawu Askanwi (opposition), qui regroupe notamment le Parti démocratique sénégalais (PDS)

Dakar (APS) – La coalition Boolo Taxawu Askanwi (opposition), qui regroupe notamment le Parti démocratique sénégalais (PDS), a donné mardi les raisons de son refus de participer aux concertations sur l’acte 3 de la décentralisation, avec le président Macky Sall, estimant qu’elle ne voulait pas donner une caution au report des élections locales.

‘’Nous ne voulons pas servir de faire-valoir, car il faut que le calendrier républicain soit respecté. C’est le premier problème auquel nous sommes confrontés et c’est pourquoi nous avons décidé à l’unanimité de ne pas aller à cette fausse concertation’’, a dit le coordonnateur du PDS, Oumar Sarr.

Le président Macky Sall rencontre mardi et mercredi des représentants de partis politiques et d’organisations de la société civile, dans le cadre des concertations sur l’Acte 3 de la décentralisation.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, M. Sarr a ajouté : ‘’Tous les membres de la coalition n’ont pas été convoqués’’ par les autorités. Sur ce point, le ministère de l’Intérieur avait invoqué ‘’les difficultés d’acheminement du courrier liées à l’imprécision de la plupart des adresses fournies par les partis’’.

L’invitation du président de la République est un alibi pour faire croire au peuple sénégalais qu’il y avait eu ‘’un consensus ou un accord général des partis de l’opposition sur le report’’ des élections municipales, rurales et régionales initialement prévu le 16 mars 2014. Le gouvernement a annoncé un de trois mois.

Sitor Ndour, leader du parti Energie libérale pour une avancée nationale (ELAN), également membre de la coalition Boolo Taxawu Askanwi, a déploré que ‘’seules deux organisations politiques aient reçu la convocation du ministre de l’Intérieur sur plus d’une dizaine de partis’’.

‘’Les conditions n’étaient pas réunies pour discuter avec le président (…) car les règles de procédures administratives renseignent que c’est l’autorité qui doit présider la réunion qui a seul le pouvoir de convoquer. Donc, comment le ministre de l’Intérieur peut nous convoquer pour aller répondre au président de la République’’, a-t-il souligné.

M. Ndour a également précisé qu’aucun document du travail des experts du comité de pilotage n’était envoyé à la coalition estimant qu’il était ‘’matériellement impossible’’ de discuter sur les questions de fond de l’acte 3 de la décentralisation.

Lundi dernier, le président Sall recevait le rapport sur la concertation en vue de la mise en œuvre de l’Acte 3 de la décentralisation, des mains du président du comité de pilotage dirigé par le professeur Ismaïla Madior Fall, ministre-conseiller à la présidence de la République.

Abordant la question du report des locales, Sitor Ndour a estimé que la coalition Boolo Taxawu Askanwi considérait que les élections auront bel et bien lieu en mars 2014. ‘’Il n’y a pas encore de décision de report et le jour où ils le formaliseront, on agira en conséquence.’’

Pour sa part, Mamadou Diop Decroix secrétaire général de And Jëf/PADS, a rappelé que Macky Sall avait signé la charte de bonne gouvernance. ‘’Tenir les élections à date échue fait partie de la charte’’, a-t-il dit, saluant par ailleurs la position d’Idrissa Seck sur le refus d’assister aux concertations appelées par le pouvoir.

‘’C’est une position que nous saluons, même si Rewmi ne fait pas partie de notre coalition, mais nous allons travailler à ce que toute l’opposition soit dans Boolo Taxawu Askanwi’’, a-t-il promis.

Cette coalition a en outre évoqué l’importance de l’acte III de la décentralisation et la nécessité pour Macky Sall d’impliquer l’opposition même si, selon elle, l’opposition n’a pas été conviée à la réflexion sur des problèmes majeurs rencontrés par la société sénégalaise.

MF/SAB

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*