SENEGAL-PRESSE-REVUE Le possible départ de Rewmi de BBY, un des sujets en exergue

La politique se fait une place de choix dans les journaux reçus lundi à l’APS, avec la perspective du départ du parti de Idrissa Seck de la coalition Benno Bokk Yaakaar, à côté de sujets de santé publique comme la dépigmentation et l’opposition affirmée des islamistes à la limitation des naissances. quotidien

Le leader de Rewmi, Idrissa Seck, ‘’vers une posture d’opposant radical’’, selon Enquête. Le journal note que ‘’c’est le temps des manœuvres au sein du parti politique d’Idrissa Seck’’. ‘’Rewmi, qui subit depuis quelques mois les assauts du pouvoir va passer à l’offensive dans les tout prochains jours. Le Secrétariat politique, qui est la structure habilitée à prendre des décisions à Rewmi, se réunit après demain mercredi’’, écrit Enquête.

Le journal ajoute que ‘’selon des informations concordantes, Idrissa Seck est bien tenté de larguer Benno Bokk Yaakaar, coalition qui a porté Macky Sall au second tour de la présidentielle de 2012, à la tête de la magistrature suprême’’.

Le quotidien L’As se veut plus affirmatif et titre : ‘’Idy claque la porte de Macky Sall et cie’’. Il écrit : ‘’Dans 48 heures très exactement, Rewmi d’Idrissa Seck ne fera plus partie de la coalition Benoo Bokk Yaakaar. En effet, les Rewmistes vont officialiser leur divorce d’avec le président Macky Sall et la coalition qui le soutient, ce mercredi 11 septembre 2013’’.

Le journal Le Quotidien flaire également un ‘’règlement de comptes’’ Macky Sall-Idrissa Seck en perspective du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale et titre : ‘’Nouveau cycle à l’hémicycle’’. Et dans sa chronique hebdomadaire, ‘ ‘Les lundis de Madiambal’’, le journal écrit : ‘’Macky-Idy : divorce par consentement mutuel’’.

Selon Le Quotidien, ‘’après l’épisode Pape Diouf-Oumar Guèye dans le gouvernement, la guerre entre Macky Sall et Idrissa Seck se déplace’’ à l’Assemblée nationale où des responsables de l’Alliance pour la République (APR, formation présidentielle) ‘’ne veulent plus des députés de Rewmi dans le prochain bureau’’. Le journal précise que Thierno Bocoum, membre de la Conférence des présidents, et Ndèye Maguette Dièye, Secrétaire élue ‘’sont leurs cibles’’.

Concernant la vie des institutions, le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance, chargé des Relations avec les institutions soutient dans Sud Quotidien que c’est une ‘’certaine élite privée qui pollue l’atmosphère’’.

Dans sa livraison, le journal Le Populaire s’intéresse au phénomène de la dépigmentation au Sénégal et signale que 67% des Sénégalaises de 15 à 55 ans font du ‘’Xessal (dépigmentation)’’. ‘’Au Sénégal, note Le Populaire, ce sont 67% des femmes âgées de 15 à 55 ans qui utiliseraient des produits éclaircissants. C’est du moins ce qu’a révélé l’Institut de santé et de développement (ISD) (…)’’.

Le journal souligne d’ailleurs qu’une campagne internationale de sensibilisation contre la dépigmentation a été lancée le 6 septembre en Afrique et aux Etats-Unis sous le slogan ‘’The Beautiful Branchés, Célébrez votre beauté’’ qui a pour objectif de ‘’célébrer la beauté et de définir la façon dont les femmes perçoivent leur peau’’.

En matière de santé de publique toujours, L’Observateur relève que ‘’les islamistes préparent une jihad contre l’Etat’’ dans ‘’la bataille contre la limitation des naissances’’. Selon le journal, ‘’les religieux sont révoltés par l’ampleur des moyens et des actions entreprises par l’Etat’’ dans le cadre campagne de planification familiale lancée récemment.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*